Les furies - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Les furies

Les furies


Réalisateur : Anthony MANN
Acteurs : Barbara STANWYCK, Wendell COREY, Walter HUSTON, Judith ANDERSON, Gilbert ROLAND, Thomas GOMEZ, Beulah BONDI, Albert DEKKER, John BROMFIELD, Wallace FORD, Blanche YURKA, Louis Jean HEYDT, Frank FERGUSON, Charles EVANS, MOVITA, Craig KELLY, Myrna DELL, Georgia Clancy, James DAVIES, Artie Del Rey, Joe DOMINGUEZ, Sam FINN, Douglas Grange, Pepe HERN, Arthur HUNNICUTT, Richard KIPLING, Nolan LEARY, Baron James Lichter, Jane NOVAK, Rosemary Pettit, Lou STEELE, Eddy WALLER
Scénario : Charles SCHNEE - D'après le roman de Niven BUSCH
Photographie : Victor MILNER
Musique : Franz WAXMAN
Montage : Archie MARSHEK
Effets spéciaux : Farciot EDOUART, Gordon JENNINGS
Décors : Hans DREIER, Sam COMER, Bertram C. GRANGER
Costumes : Edith HEAD
Producteur : Hal B. WALLIS
Maison de production : Hal Wallis Productions - Paramount Pictures
Pays : Etats-Unis
Genre : Western, Drame
Durée : 1 h 49
Année : 1950
Titre original : The Furies



Résumé du film


En 1880 au Nouveau-Mexique, Temple Jeffords, riche propriétaire terrien, règne en despote sur un immense domaine baptisé " Les Furies ", allant même jusqu'à imprimer sa propre monnaie. À sa mort, la propriété doit revenir à sa fille Vance. Mais un jour, Temple ramène de San Francisco une intrigante, Flo Burnett, qui s'installe dans la maison et manœuvre pour déposséder la jeune femme de son héritage. Les deux rivales se vouent une haine farouche. Dans une crise de colère, Vance défigure Flo en lui lançant une paire de ciseaux au visage. Très attaché à celle qu'il envisage d'épouser, Temple chasse Vance puis fait pendre Juan Herrera, l'un de ses amis d'enfance, sous un prétexte futile...



A propos du film


Un western psychologique avec une Barbara Stanwyck particulièrement tranchante, un bon scénario et une réalisation solide qui pêche seulement par un manque de dynamisme, défaut qui hélas rabote une grande partie des émotions.



Acheter le  dvd

Criterion Collection: Furies [Import USA Zone 1]



<Précédent - Suivant>

Les furies (The furies, 1950)
Galerie photos
Votre vote pour le film
Imprimer
Contact


Anecdotes autour du film

Anecdotes autour du film

Le titre du film correspond assez bien au tempérament (dans ses rôles) de Barbara Stanwyck: dotée d'une nature énergique et tyrannique, cette actrice spécialisée dans le film noir et le western a tourné plus de 80 films. Actrice récurrente des films de Frank Capra, elle a également croisé la route de Howard Hawks (Boule de feu, 1941), Billy Wilder (Assurance sur la mort, 1944) ou encore Sam Fuller (pour son rôle le plus impressionnant : Quarante tueurs, 1957).


Le rôle du vieux patriarche autoritaire est tenu par Walter Huston, père du cinéaste (et acteur) John Huston. Il a joué dans plus de cinquante films, dont certains furent dirigés par son fils, entre autres dans Le Trésor de la Sierra Madre. LES FURIES marque son ultime apparition au cinéma ,il moura d'une crise cardiaque le 7 avril 1950, peu de temps avant la sortie du film. Sa voix servit également à la narration de nombreux films documentaires de propagande anti-nazie durant la guerre.


Rarement projeté en France et, de ce fait, un peu oublié, LES FURIES est néanmoins considéré par les critiques comme une étape essentielle dans l'art de son auteur. En 1964, dans sa monographie sur Anthony Mann (Éditions universitaires), Jean-Claude Missiaen écrivait : "Prototype du western freudien, LES FURIES n'est pas une grande œuvre parce qu'il n'assume pas suffisamment la violence de fait (Borden Chase) et la violence verbale (Philip Yordan), mais son importance n'en est pas moins capitale dans la patiente recherche démystificatrice du héros classique. " Rappelons que B. Chase et Ph. Yordan seront par la suite les deux principaux scénaristes des westerns les plus prestigieux d'A. Mann.


Interrogé en 1968 par Barry Pattison et Chris Wicking pour la revue Positif, Anthony Mann déclarait à propos de "Les Furies": "C'est un film que j'ai fait pour Hal Wallis et la Paramount, et je crois que c'est le premier western que j'ai réalisé. De tous les producteurs avec qui j'ai travaillé jusqu'à présent Wallis a été le meilleur. II sait ce qu'il veut et bien souvent j'ai dû me battre avec lui: c'est ce qui fait toute sa valeur. Walter Huston jouait dans le film : je pense que c'est un des plus grands acteurs de tous les temps. II adorait sa profession, était amoureux de la vie et avait beaucoup de coeur. II avait tout ce dont un acteur rêve : humour, intelligence, finesse- Je n'ai jamais rencontré quelqu'un comme lui. II n'a été doublé dans aucune scène. A soixante ans il montait encore à cheval et il était encore aussi fort qu'avant. Je l'ai connu au théâtre quand il jouait dans Le Désir sous les Ormes et dans Dodsworth. Oui, vraiment, c'était un acteur formidable."



Bande annonce
Vos commentaires sur le film
HTML Comment Box is loading comments...
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu