Les comancheros - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Les comancheros

Les Comancheros (The Comancheros, 1961)
Votre appréciation du film
Imprimer
Acheter le film en dvd
 

LES COMANCHEROS


Réalisé par
: Michael Curtiz et John Wayne (non crédité au générique)
Avec : John Wayne, Stuart Whitman, Ina Balin, Nehemiah Persoff, Lee Marvin, Michael Ansara, Patrick Wayne, Bruce Cabot, Joan O'Brien, Jack Elam, Edgar Buchanan, Henry Daniell, Richard Devon
Pays : Etats-Unis
Genre : Western
Durée : 1h47
Année : 1961
Titre original : The Comancheros




Résumé du film

Paul Regret, flambeur et escroc, tue un homme dans un duel illégal à la Nouvelle Orléans en 1843. Il s'enfuit alors au Texas, où le capitaine Jake Cutter l'arrête. En route pour la prison, Regret parvient à s'échapper. Rentré à sa base sans son prisonnier, Cutter apprend que les "Comancheros", de dangereux hors-la-loi, ont incité les indiens à attaquer. Cutter va retrouver Regret parmi les "Comancheros", mais les deux hommes ne vont pas s'affronter, ils vont unir leurs forces.



A propos du film


Les Comancheros est le dernier film réalisé par le vétéran Michael Curtiz qui ne put d'ailleurs le terminer. Certaines séquences ont donc été tournées par le producteur George Sherman et Wayne en aurait réalisé quelques-unes.
Tel qu'il se présente, le film est un western d'un classicisme à toute épreuve. Wayne y incarne un capitaine des Texas Rangers, à la recherche d'un homme accusé de meurtre (Whitman), qu'il parvient d'ailleurs à arrêter. Pas pour longtemps car l'homme, qui est un  fin roublard, le sème rapidement. Les deux antagonistes se retrouveront plus tard à la faveur d'une attaque des Indiens. Voyant l'héroïsme de celui qu'il devait arrêter, Wayne lui laissera finalement la liberté.
Ce thème n'est pas très neuf, mais Curtz n'en a cure car il se préoccupe d'avantage de soigner les nombreuses scènes d'action qui émaillent le film, que d'y regarder à deux fois au niveau de vraisemblance de son sujet. On ne lui en demande pas plus, surtout que le spectacle est assez mouvementé pour qu'on ne se pose pas trop de questions au sujet de son contenu parfois douteux quant à sa vision des Indiens.



Acheter le film en dvd


Les Comancheros




<Précédent - Suivant>


Anecdotes

Les Comancheros est le dernier film de Michael Curtiz, prolifique réalisateur de la Warner qui signe ici paradoxalement son ultime opus à la Twenty Century Fox. On lui doit , entre autre, Le Capitaine Blood, La Charge de la Brigade Légère et Les Aventures de Robin des Bois avec Errol Flynn et Olivia de Havilland, son couple phare, qu'il fait d'ailleurs se retrouver dans Les Conquérants et La Piste de Santa Fé qui comptent parmi ses premières incursions dans l'univers du western.

C'est la même année que Les Comancheros
, que Lee Marvin et John Wayne se retrouvent dans L' homme qui tua Liberty Valance sous la direction de John Ford. Ce dernier les réunira à nouveau dans La Taverne de l'Irlandais, en 1963.

Sur les plus de 200 films où il est crédité, John Wayne
a tourné près de deux tiers de westerns . Archétype du héros frondeur et obstiné, il a été le héros de cinéastes aussi divers que Raoul Walsh, Howard Hawks ou John Ford. Pour Les Comancheros, il est entouré de membres de sa famille, en l'occurence l'un de ses fils , Patrick Wayne et l'une de ses filles, Aissa Wayne, qui l'avaient tous les deux déjà accompagné dans Alamo .

Egalement crédité au générique, l' acteur Jack Elam
est l'un des comédiens les plus prisés du genre western, que ce soit chez King Vidor, avec L' Homme qui n'a pas d'étoile, ou bien encore avec Anthony Mann avec L' Homme de la plaine. On le retrouvera, aux côtés de Woody Strode et Frank Wolff dans la légendaire scène d'ouverture d'Il était une fois dans l'Ouest, où il est chargé d'accueillir le personnage de l'Homme à l'Harmonica, sous la direction de Sergio Leone.

John Wayne
porte un badge des Texas Rangers qui n'a existé qua partir de 1880, or l'histoire se déroule en 1843, soit 37 ans plus tôt.


Les Comancheros (The Comancheros, 1961) Bande annonce V.O.
 
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu