Le fils de Géronimo - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Le fils de Géronimo

Le fils de Geronimo



Réalisateur : George MARSHALL
Acteurs : Charlton HESTON (James "Jim" Aherne Jr. - Coeur Vaillant), Susan MORROW (Tally Hathersall), Peter HANSEN (Lt. Weston Hathersall), Joan TAYLOR (Luta), Richard ROBER (Capt. Arnold Vaugant), Donald PORTER (Running Dog), Ted De CORSIA (Iron Breast), Ian McDONALD (Chief Yellow Eagle), Milburn STONE (Cpl. Martin), Angela CLARKE (Pehangi), Michael TOLAN (Long Mane), Orley LINDGREN ('Whooper' Aherne), Kirk ALYN (Orderly), Willard W. WILLINGHAM (Soldat)
Scénario : Sydney BOEHM - D'après le roman de L.L. Foreman
Producteur : Mel EPSTEIN - Paramount Pictures
Photographie : John F. SEITZ - Format Couleur - 1.37 : 1 Technicolor
Musique : Paul SAWTELL
Montage : Arthur SCHMIDT
Décors : Ray MOYER, Sam COMER
Genre : Western
Année : 1952
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 40
Titre original : The Savage



Résumé du film


En 1866, dans le Dakota du Nord, tous les passagers d'un convoi de chariots sont tués par les indiens rebelles Crows, seul Jim, un jeune garçon de onze ans, survit. Grâce à l'intervention du chef Sioux Géronimo et de ses guerriers, il est sauvé. Géronimo l'adopte et l'élève comme son propre fils. Jim, de son nom sioux "Coeur vaillant", est maintenant adulte, mais il éprouve quelques difficultés à s'intégrer complètement à la vie des Indiens, une partie de sa conscience est restée attachée au monde qu'il a connu dans ses jeunes années. Tiraillé entre les deux mondes qu'il a côtoyés, il hésite à franchir définitivement le pas qui fera de lui un véritable Indien. La guerre qui s'annonce va le forcer à faire un choix...



A propos du film


Un an avant « Le Sorcier du Rio Grande », western livrant une image aussi primitive que violente des Indiens avec un Charlton Heston particulièrement remonté contre eux, voilà que l'acteur de « Ben Hur » interprétait un homme élevé par les Sioux et se considérant pleinement comme l'un d'entre eux. Le parallèle est d'ailleurs d'autant plus intéressant que si le film de Charles Marquis Warren était sauvé par sa forme, c'est clairement le contraire concernant « Le Fils de Géronimo ». Non pas que la réalisation de George Marshall soit catastrophique, mais le résultat est tout de même un peu plat, malgré quelques scènes d'action honnêtement menées. En revanche, on saluera le propos particulièrement vertueux du metteur en scène de « Femme ou démon », d'autant que si on échappe pas à quelques caricatures, l'évolution du scénario est relativement habile et étonnamment nuancée, à l'image d'un dénouement vraiment satisfaisant. On est d'ailleurs presque frustré de voir un récit aussi ambitieux ne pas donner un résultat plus mémorable, faute peut-être de moyens et sans doute un peu de talent, mais tant pis : faute de chef d'œuvre, nous nous contenterons d'un bon film.

<Précédent - Suivant>

Le fils de Geronimo (The savage, 1952)
Galerie photos
Votre vote pour le film
Imprimer
Contact


Extrait du film
Vos commentaires sur le film
HTML Comment Box is loading comments...
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu