Le dernier face à face - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Le dernier face à face

Le dernier face à face (Faccia a faccia, 1967)
Votre note pour ce film
Imprimer
Acheter le film en dvd

LE DERNIER FACE A FACE


Réalisé par
: Sergio Sollima
Avec : Tomas Milian, Gian Maria Volonte, William Berger
Scénariste : Sergio Donati et Sergio Sollima
Musique : Ennio Morricone
Producteur : Alberto Grimaldi et Arturo Gonzales
Film : italien.
Genre : Western Spaghetti
Durée : 1h 48min.
Année : 1967
Titre original : Faccia a faccia
Autre titre : Il était une fois dans l’Arizona




Résumé du film

Brad Fletcher, ancien professeur d'histoire à l'université doit se retirer pour raisons de santé. En chemin, près de la petite ville de Purgatory City, il croise un dangereux malfrat, Beauregard Bennet. Au sein de sa demeure isolé il se fera enlever par le criminel en cavale, poursuivi par les forces de police et qui le prend alors en otage. Les rapports entre le prisonnier et son "geôlier" vont rapidement évoluer vers un respect, voire une forme d'admiration réciproque...



A propos du film

Un pur chef d'oeuvre que ce Western spaghetti produit par Alberto Grimaldi auquel on doit la trilogie du Dollars de Léone et réalisé par l'un des pionniers de la nouvelle vague du Far West Italien Sergio Sollima !!
Un film peut etre méconnu qui mérite d'ètre regarder une fois dans sa vie. Les images désertiques créant l'atmosphère sont sublimes. La musique d'Ennio Morricone est, comme à chaque fois, magnifique. Une solide histoire porté par trois immenses comédiens, Gian Maria Volonte, Tomas Milian et William Berger, sans oublier les roles secondaires (la fille aux yeux emeraudes par exemple).



Acheter le film en dvd

Album DVD : Western spaghetti : Le dernier face à face (inclus 1 DVD et 1 album cartonné)



<Précédent - Suivant>




Anecdotes


Jusque là Tomas Milian
, avait construit sa carrière dans des films "intellectuels", c'est Sergio Solima qui l'a imposé, malgré les réticences d'Alberto Grimaldi, le résultat a été excellent et Milian est devenu un acteur incontournable du western européen.


Tout au long du tournage Tomas Milian et Gian Maria Volonté, se sont disputé la vedette du film, chacun reprochant au réalisateur de favoriser l'autre acteur, aucun des deux ne voulant admettre qu'il s'agissait d'un film à "deux" vedettes. Au final cette rivalité à été bénéfique au film.


Le film prévu à l'origine pour une durée de 2H30, aurait été coupé à la demande d'Alberto grimaldi, pour correspondre aux standards de l'époque. Il s'agit de la troisième collaboration de Alberto Grimaldi (Producteur de Sergio Leone) avec Sergio Sollima, après "Agent 3S3, massacre au soleil" (1965) et "Colorado" (1966)


Le film est également sorti en France sous le titre "Il était une fois en Arizona", pour tenter de profiter de la notoriété des films de Sergio Leone.


+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu