Le cavalier du désert - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Le cavalier du désert

Le cavalier du désert (The westerner, 1940)
Galerie photos
Votre appréciation du film
Imprimer


LE CAVALIER DU DÉSERT


Réalisateur : William Wyler
Acteurs : Gary Cooper (Cole Hardin), Walter Brennan (Le juge Roy Bean), Doris Davenport (Jane-Ellen Mathews), Fred Stone (Caliphet Mathews), Paul Hurst (Chickenfoot), Chill Wills (Southeast), Charles Halton (Mort Borrow), Forrest Tucker (Wade Harper), Tom Tyler (King Evans), Lupita Tovar (Teresita), Lilian Bond (Lily Langtry), Dana Andrews (Bart Cobble).
Scénario : Jo Swerling, Niven Busch, W.R. Burnett (non crédité), Lillian Hellman (non créditée) et Oliver La Farge (non crédité) - D'après une histoire de Stuart N. Lake
Photographie : Gregg Toland - Format : noir et blanc - Son : Mono (Western Electric Mirrophonic Recording)
Musique : Alfred Newman et Dimitri Tiomkin (non crédité)
Décors : Julia Heron
Montage : Daniel Mandell
Direction artistique : James Basevi
Producteur : Samuel Goldwyn
Société de distribution : United Artists
Pays : États-Unis
Genre : Western
Année : 1940
Durée : 1 Heure 40 minutes
Titre original : The westerner




Résumé du film


Les fermiers et les éleveurs de betail n'arrêtent pas d'être en querelles dans la region du Pecos ... Le juge Roy Bean exerce la justice dans le comté avec des méthodes bien à lui. Un dénommé Cole Hardin, accusé a tort d'avoir volé un cheval, n'échappe a la potence qu'en promettant au juge amoureux de la belle actrice Lili Langtry, de lui rapporter une mèche de cheveux de la séduisante Lili...




A propos du film


Premier Western intellectuel ou Superwestern ou Western psychologique, Le cavalier du désert porte la marque indélébile de son réalisateur, William Wyler. Pour raconter cette lutte farouche entre un Gary Cooper, laconique et nonchalant, et un Walter Brennan, truculent et malicieux, Wyler a choisi une mise en scène volontairement lente, agrémentée de scènes d'action dont le nombre aurait pu être plus important, afin par-ci par-là d'éviter un certain relâchement du spectateur. Mince réserve cependant pour une oeuvre qui, revu recemment, a moins vieilli que par exemple l'archi-classique Stagecoach de John Ford. C'est qu'en fait, Wyler, surnommé "le janséniste du cinéma", a systématiquement pris du recul vis-à-vis de son scénario pour en faire une oeuvre académique d'un classicisme qui peut défier le temps.




Acheter le film en dvd


Westerner [Import USA Zone 1]





<Précédent - Suivant>

L film V.O. Le cavalier du désert (The westerner, 1940)
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu