Le cavalier de la mort - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Le cavalier de la mort

Le cavalier de la mort (Man in the saddle, 1951)
Galerie photos
Votre appréciation du film
Imprimer



LE CAVALIER DE LA MORT



Réalisateur
: André De Toth
Acteurs : Randolph Scott (Owen Merritt), Joan Leslie (Laurie Bidwell Isham), Alexander Knox (Will Isham), Ellen Drew (Nan Melotte), Richard Rober (Fay Dutcher), John Russell (Hugh Clagg), Alfonso Bedoya (Cultus Charley), Clem Bevans (Pay Lankershim), Cameron Mitchell (George Vird), Richard Crane (Juke Vird), Frank Sully (Lee Repp).
Scénario : Kenneth Gamet, d'après la nouvelle de Ernest Haycox
Photographie : Charles Lawton Jr. - Format : 1.37:1, couleurs
Musique : George Duning
Direction artistique : George Brooks
Décors : Frank Tuttle
Montage : Charles Nelson
Producteur : Harry Joe Brown
Producteur associé : Randolph Scott
Année : 1951
Genre : Western
Durée : 1 Heure 27 minutes
Titre original : Man in the Saddle




Résumé du film

Owen Merritt, petit propriétaire d'un ranch, se fait voler la femme qu'il aime par un important propriétaire terrien, Will Isham. Mais quand celui-ci apprend que c'est un mariage d'intérêt, il décide de se débarrasser définitivement de celui qui reste son rival. Merritt ne réagit pas, jusqu'au jour où ses deux amis et associés sont assassinés par l'homme de main de Isham...



A propos du film


Première collaboration entre le metteur en scène André De Toth et le cowboy solitaire Randolph Scott dans une histoire d'amour qui s'achèvera dans le sang ! Ce dernier campe le rôle d'un petit propriétaire terrien qui malgré lui, va provoquer un drame. Mais comme tout bon western qui se respecte, la justice triomphera.
Une excellente bagarre dans une bicoque qui ne cesse de s'effondrer pour finir par s'écraser plus bas dans les rochers enneigés. Un western de bonne facture, très agrèable à regarder, avec de magnifiques prises de vue de Lawton et un Scott toujours aussi bon et charismathique. De plus, il y a de belles actrices dans "Man In The Saddle" dont Ellen Drew, charmante avec sa chemise pailletée, que demander de plus.




Acheter le film en dvd

Le Cavalier de la mort




<Précédent - Suivant>



Anecdotes

Produit par la compagnie de Randolph Scott, associé à son ami Harry Joe Brown, ce film a toujours été considéré comme le western le plus réussi d'André De Toth. Ont été vantés son scénario adulte en même temps que sa photographie très élaborée : le film est célèbre pour ses scènes de nuit - une bataille dans un saloon plongé dans l'obscurité totale seulement illuminée par les lueurs des coups de feu -, un très violent combat à poings nus entre Randolph Scott et John Russell, et un duel final dans les rues de la ville où souffle un puissant ouragan.


La chanson du générique est chantée deux fois - la seconde au cours d'une veillée des cow-boys autour du feu de camp -, par Tennessee Ernie Ford, l'un des chanteurs « country » les plus populaires de l'époque, surtout connu pour son interprétation de « Sixteen Tons » de Merle Travis.


C'est le seul western américain joué par le comédien britannique Alexander Knox ; il en tournera un second, anglais celui-là, SHALAKO (id., 1968) d'Edward Dmytryk.


Né en 1906 et venu du théâtre, Richard Rober avait commencé une carrière prometteuse trois ans plus tôt, mais il devait mourir brusquement l'année suivante : il est apparu dans 16 films entre 1948 et 1952.


Extrait du film Le cavalier de la mort (Man in the saddle, 1951)
<
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu