Le bison blanc - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Le bison blanc

Le bison blanc (The white buffalo, 1977)
Galerie photos
Votre avis sur ce film
Imprimer



LE BISON BLANC



Réalisateur : Jack LEE THOMPSON
Acteurs : Charles BRONSON, Jack WARDEN, Will SAMPSON, Clint WALKER, Slim PICKENS, Stuart WHITMAN, Kim NOVAK, John CARRADINE, Shay DUFFIN, Cara WILLIAMS, Douglas FOWLEY, Clifford A. PELLOW, Ed LAUTER, Richard GILLILAND, Martin KOVE, Ron THOMPSON, Cliff CARNELL, Eve BRENT, Phil MONTGOMERY, Larry MARTINDALE, Scott WALKER, Ed BAKEY, Chief Tug Smith, Joseph Roman, Bert WILLIAMS, Scott Bryson, Linda Redfearn, David Roya, Will Walker, Gregory WHITE, Christopher Cary, Dan VADIS
Douglas HUME, Christopher CARY, David ROYA

Scénario : Richard SALE
Photographie : Paul LOHMANN
Musique : John BARRY
Producteurs : Pancho KOHNER, Dino De LAURENTIIS - United Artist - Prodis
Année : 1977  
Genre : Western
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 H 35
Titre original : The white buffalo





Résumé du film


Le célèbre aventurier Wild Bill Hickok revient dans le Dakota après une longue absence. Il est obsédé par l'idée d'abattre un bison albinos gigantesque qui fait des ravages dans la région. La piste mène tout droit en territoire Sioux où Hickok à l'occasion de sauver la vie du chef Cheval Fou. Après maints dangers, Hickok et Cheval Fou unissent leurs efforts pour abattre le bison blanc dans un combat titanesque.



A propos du film

  Le film catastrophe à la mode Western ! C'est à ce tripatouillage peu orthodoxe que s'est livré Jack Lee Thompson qui nous avait habitué à mieux. L'hitoire est inexistante et ne repose que sur un mince fil conducteur: Un chasseur que la capture d'un bison blanc gigantesque obsède, part à la recherche de l'animal.
  Il va sans dire que cette aventure n'est que prétexte à une débauche d'effets spéciaux destinés à nous terroriser à la seule vue du fameux bison blanc. Mais c'est, hélas, le point faible du film car les trucages sont parmis les plus miteux que l'on ait vus depuis longtemps. La grosse bête a constamment l'air de rouler sur des rails et les plans ne sont pas assez variés pour qu l'on y croie. La mise en scène, étrangement plate de Thompson n'arrange rien. Et on se demande bien ce que Kim Novak est venue faire dans cette galère. Le spectateur ne s'y est pas trompé car Le bison blanc a été l'un des plus beaux fours des années 70. En fait de catastrophe, c'est le film tout entier qui en est une.




Anecdotes

De 1973 à 1976, Charles Bronson avait été classé parmi les dix vedettes les plus populaires du cinéma américain, grâce, en partie, à des films tels que "Un justicier dans la ville". En 1976, il tourna "Monsieur St Yves" pour J. Lee Thompson, qui devait dès lors devenir l’un de ses réalisateurs favoris. Si l’on excepte un film anglais à sketches ("Tales that witness madness" de Freddie Francis, 1973), Kim Novak était absente des écrans depuis près de huit ans.


Avant Bronson, une vingtaine d’acteurs avaient incarné à l’écran Wild Bill Hickok (de son vrai nom James Butler), notamment Gary Cooper dans Une aventure de Buffalo Bill (1937), Roy Rogers dans Young Bill Hickok (1940), Howard Keel dans Calamity Jane (1953), Don Murray dans Les Fusils du far-west (1966), Jeff Corey dans Little Big Man (1970)… Ensuite vint Jeff Bridges dans Wild Bill (Walter Hill, 1995).





Acheter le film en dvd

Le Bison blanc





<Précédent - Suivant>


Le bison blanc (The white buffalo, 1977) Trailer V.O.
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu