La furieuse chevauchée - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

La furieuse chevauchée


La furieuse chevauchée


Réalisateur : Lesley SELANDER
Acteurs : Randolph SCOTT, Dorothy MALONE, Peggie CASTLE, Bill CHING, John BARAGREY, Robert BARRAT, John DEHNER, Lane CHANDLER, Mickey SIMPSON
Carl ANDRE, Jack TORNEK, Jack HENDRICKS, Holly BANE
Scénario : Joseph HOFFMAN - D'après le roman de Norman A. FOX
Photographie : Robert BURKS, Warnercolor
Musique : Paul SAWTELL, Jack SCHOLL
Montage : Irene MORRA
Producteur : David WEISBART
Maison de production : Warner Bros. Pictures
Genre : Western
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 20
Année : 1955
Titre original : Tall Man riding



Résumé du film

Un cow-boy, Larry Maden, de retour chez lui dans son Montana natal, découvre les agissements d'un homme qui est en train de se bâtir un empire au sein de l'Etat. Décidé à faire échec à
cette main-mise sur l'économie locale, le cow-boy se promet de lutter contre le magnat, Tuck Ordway. Mais, à sa grande surprise, lorsqu'il tente de le rencontrer, il découvre que celui-ci est le père d'une fille charmante, dont il ne tarde pas à tomber amoureux. Cependant, son devoir l'appelle. La confrontation entre les deux hommes promet d'être sérieuse.



A propos du film

"La furieuse chevauchée" m'a laissé une singulière impression, celle d'un scénario alambiqué, voire déroutant, qui demande une bonne demi-heure  avant d'en comprendre les tenants et aboutissants. Les rebondissements successifs suffisent à maintenir l'haleine jusqu'au terme de l'histoire. Chaque personnage trouve progressivement sa place dans l'écheveau de départ et, progressivement, les fils se démêlent. Randolph Scott donne une fois de plus une bonne interprétation, bien qu'il soit affublé une nouvelle fois, de cet horrible chapeau biscornu. En revanche, Dorothy Malone (Corinna Ordway) nous a habitué à de meilleures prestations. Son rôle est effacée par celui de Peggie Castle (Reva) qui tente de déjouer les plans de son abject mari, Cibo Pearlo, le propriétaire du saloon. La lutte avec le shérif est un peu longue, mais vaut la peine d'être vue, ainsi que le duel dans la sombre cabane entre Larry Madden et le vieux Tucker Ordway devenu aveugle. Un bon western du méconnu Lesley Selander, réalisateur de nombreux westerns de série B.


<Précédent - Suivant>









La furieuse chevauchée (Tall man riding, 1955)
Galerie photos
Votre vote pour le film
Imprimer
Contact


Un court extrait
Vos commentaires sur le film
HTML Comment Box is loading comments...
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu