La flèche brisée - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

La flèche brisée

La flèche brisée



Réalisateur : Delmer Daves
Acteurs : James STEWART, Jeff CHANDLER, Debra PAGET, Basil RUYSDAEL, Will GEER, Joyce MacKENZIE, Arthur HUNNICUTT, Robert ADLER, Trevor BARDETTE, Chris WILLOW BIRD, Raymond BRAMLEY, Argentina BRUNETTI, Harry CARTER, Iron Eyes CODY, J.W. CODY, Heinie CONKLIN, Dolores Christine Cypert, Aubrey Lee Dale,John DOUCETTE, Robert Foster DOVER, Nacho GALINDO, Robert GRIFFIN, Bob KORTMAN, Mickey KUHN, Jack LEE, John MARSTON, Frank McGRATH, Edwin RAND, Jay SILVERHEELS, Charles SOLDANI, Richard Van Opel, John WAR EAGLE, Billy WILKERSON, Bud WOLFE
Scénario : Albert Maltz - D'après le roman de Elliott ARNOLD
Producteur : Julian Blaustein - 20th Century Fox
Photographie : Ernest Palmer - Technicolor - Format/Ratio : 1.37:1
Musique : Hugo Friedhofer
Montage : J.Watson Webb Jr.
Décors : Thomas Little
Costumes : René Hubert
Année : 1950
Genre : Western
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 35
Titre original : Broken Arrow



Résumé du film


Arizona, 1870. La guerre fait rage entre blancs (appelé aussi civilisés ?!?) et Apaches (appelé aussi Peaux-rouges). Ex-éclaireur pour l'armée de l'Union, Tom Jeffords sauve de la mort un jeune indien et s'attire ainsi la reconnaissance de sa tribu. Ecoeuré par l'interminable inimitié qui sévit entre les deux peuples, il décide d'apprendre la langue, les moeurs, l'histoire et les coutumes apaches et de se rendre dans les montagnes afin d'y rencontrer leur chef Cochise...



A propos du film

Historiquement, ce film de Delmer Daves est le premier western pro-indien, c'est-à-dire qu'il s'agit du premier film dans lequel les Indiens n'étaient pas dépeints comme des brutes sanguinaires et cruelles mais comme des hommes à part entière, avec leur culture, leurs coutumes et leurs croyances.
Le film relate les efforts de paix déployés par deux hommes de race différente, l'un blanc, l'autre Indien mais tous deux animés par cette volonté inébranlable de se comprendre et par là-même, de s'estimer.
Delmer Daves signait ici un film courageux, à l'aube de la période troublée du maccartysme et dont la force demeure intacte, plus de soixante ans après sa réalisation.
James Stewart et Jeff Chandler campent admirablement ces deux pionniers de la paix qui parviennent à force de ténacité, à briser les barrières de la haine raciale.
D'autres films, et non des moindres, s'inspirant du même esprit, suivront La flèche brisée, mais le mérite de Delmer Daves est, san conteste, d'avoir ouvert la voie et ce, de façon magistrale et profondément honnête.



Acheter le film en dvd

La Flèche brisée



La Flèche brisée [Blu-ray]



<Précédent - Suivant>



La flèche brisée (Broken Arrow, 1950)
galerie photos
Votre vote pour le film
Imprimer
Contact


Anecdotes

Anecdotes

Distingué par un grand nombre de récompenses internationales (mais aucun Oscar...), LA FLÈCHE BRISÉE, premier véritable grand film pro-indien, eut une importance considérable dans l'histoire du western. Basé sur des documents d'époque, il évoque les véritables relations de Cochise et Tom Jefford avec une grande fidélité, et marque le début de la réhabilitation historique de l'Indien au cinéma. Soulignons toutefois que, dans les années 10, la firme Pathé produisit quantité de petits westerns dans lesquels l’Indien était bien souvent considéré avec plus de considération que certains Blancs…


Le film a aussi le mérite de montrer l'un des premiers un mariage interracial, ce qui encouragea d'autres cinéastes à récidiver, tels William Wellman avec Au-delà du Missouri (Across the Wide Missouri, 1951), Howard Hawks avec La captive aux yeux clairs (The Big Sky, 1952) et Samuel Fuller avec Le jugement des flêches (Run of the Arrow, 1957). De son côté, Robert Aldrich donna le rôle du héros à un personnage d'Indien en 1954 dans Bronco apache, avec Burt Lancaster.


C'était le dixième film de Delmer Daves, réalisateur depuis 1944, et son premier en couleurs, qui le rendit d'emblée célèbre comme le cinéaste antiraciste d'Hollywood. À tel point que par la suite, ses contrats stipulaient qu'il devait toujours raconter, dans ses films, des histoires d'amour entre des gens de races différentes ! Remarqué pour sa composition “intelligente, digne et pondérée”, Jeff Chandler reprit le rôle de Cochise dans Au mépris des lois (The Battle at Apache Pass, 1953) de George Sherman.


Un film de John Woo – au sujet entièrement différent –porte le même titre original : BROKEN ARROW (1996), avec John Travolta et Christian Slater.



Bande annonce
Vos commentaires sur le film
HTML Comment Box is loading comments...
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu