La femme aux revolvers - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

La femme aux revolvers

La femme aux revolvers


Réalisateur : Allan Dwan
Acteurs : Jane Russell (Belle Starr), George Brent (Tom Bradfield), Scott Brady (Bob Dalton), Forrest Tucker (Mac), Andy Devine (Pete Bivins), Jack Lambert (Ringo), John Litel (Matt Towner), Ray Teal (Emmett Dalton), Rory Mallinson (Grat Dalton), Holly Bane (Ben Dalton), Roy Barcroft (Jim Clark), Ned Davenport (Bank clerk), Dick Elliott (Jeptha Rideout), Gene Roth (Marshal Ripple), Stanley Andrews (Marshal Combs)
Scénario : Horace McCoy et Norman S. Hall d'après une histoire de M. Coates Webster et Howard Welsch
Musique : Nathan Scott
Photographie : Jack A. Marta - Couleur (Trucolor)
Direction artistique : Frank Arrigo
Costumes : Adele Palmer
Montage : Arthur Roberts
Producteurs : Robert Peters et Howard Welsch
Société de production : Fidelity-Vogue Pictures Inc.
Distribué par : RKO Radio Pictures
Pays : États-Unis
Année : 1948
Genre : Western
Durée : 82 minutes
Titre original : Montana Belle



Résumé du film


En Oklahoma, Belle Starr veuve d'un hors-la-loi, est sauvée in extremis de la potence par la bande des frères Dalton. D'abord leur alliée, elle finit par défrayer la chronique en leur faisant une concurrence sévère et déloyale. En revenant sur les traces d'un de ses premiers braquages, elle fait la connaissance de Tom Bradfield, propriétaire d'un saloon qui tombe vite amoureux d'elle...



A propos du film


Ce western raté pâtit d’une réalisation insipide du vétéran Allan Dwan et du jeu pour le moins limité de la belle Jane Russell.

Dans les années 40, le milliardaire Howard Hughes cherche par tous les moyens à faire de sa belle protégée Jane Russell une star du cinéma à travers les productions de sa firme RKO. Toutefois, le talent très discutable de la plantureuse pin-up et ses vicissitudes ont retardé l’essor de la belle brune. Ainsi, son film Le banni, tourné en 1941, n’est apparu sur les écrans américains qu’en 1946, tandis que les prises de vues de La femme aux revolvers se sont déroulées en 1948, mais le long-métrage n’est sorti que quatre ans plus tard en 1952. Cette longue attente n’augure forcément rien de bon quant au résultat final tant on imagine le nombre possible de montages et de découpages en tous genres.
Raté, Montana Belle dans son titre d’origine, l’est assurément. Malgré la présence au générique du vétéran Allan Dwan (1885-1981), réalisateur de plus de 400 films (dont beaucoup de muets et le Robin des bois avec Douglas Fairbanks), rien n’y fait. Plombé par une histoire insipide qui souhaite raconter la folle équipée de Belle Starr, célèbre hors-la-loi américaine qui a organisé plusieurs vols entre 1882 et 1889, le film se noie dans des rebondissements incohérents. Au lieu de suivre pas à pas la véritable vie de la criminelle, les auteurs ont laissé libre cours à leur fantaisie en la faisant croiser le gang des frères Dalton et en inventant une improbable histoire d’amour. Afin de rendre le personnage éminemment sympathique, on la montre désireuse de se ranger et de devenir une femme au foyer modèle, ce qui est en totale contradiction avec le reste du long-métrage.
Si le scénario est loin d’être parfait, il n’est en rien sublimé par la platitude extrême de la mise en scène. Se contentant d’aligner des plans américains sans profondeur, Allan Dwan oublie de donner de la vie à sa réalisation et tourne comme au temps du muet (ce sont les acteurs qui bougent devant la caméra et non la caméra qui épouse leurs mouvements). Si l’on ajoute à cela le jeu fort peu charismatique de Jane Russell dont le seul atout réside dans une poitrine généreuse, et un casting uniformément plat, La femme aux revolvers n’a guère d’intérêt pour le spectateur contemporain. Sans être un navet intégral, il peut aisément tomber dans les oubliettes de l’histoire du cinéma.
Source: Virgile Dumez



ACHETER LE FILM EN DVD

La Femme aux revolvers



<Précédent - Suivant>

La femme aux revolvers (Montana Belle, 1948)
Votre vote pour le film
Imprimer
Contact


Bande annonce
Vos commentaires sur le film
HTML Comment Box is loading comments...
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu