La dernière chasse - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

La dernière chasse

La dernière chasse (The Last Hunt, 1956)
Votre note pour le film
Imprimer
Acheter le film

LA DERNIERE CHASSE


Réalisé par
: Richard Brooks
Avec : Robert Taylor (Charlie Gilson), Stewart Granger (Sandy McKenzie), Lloyd Nolan (Woodfoot), Debra Paget (Indian girl), Russ Tamblyn (Jimmy O'Brien), Constance Ford (Peg), Joe De Santis (Ed Black), Ainslie Pryor (un chasseur de bisons), Ralph Moody (l'agent indien), Fred Graham (le barman), Ed Lonehill (Spotted Hand)
Directeur de la photographie : Russell Harlan
Scénariste : Milton Lott (auteur)
Producteur : Dore Schary
Compositeur : Daniele Amfitheatrof
Film : américain.
Genre
: Western
Durée : 1h 48min.
Année : 1956
Titre original : The Last Hunt



Résumé du film

Charles Gilson et Sandy McKenzie font équipe dans une campagne de chasse aux bisons. Le premier est un homme cruel, sadique et raciste ; le second, humain et sensible, essaie toujours de calmer les instincts meurtriers de son associé.
Tandis que Sandy
prend de plus en plus conscience que tuer des bisons équivaut à acculer les tribus de "Peaux-Rouges" à la famine, Charles massacre une familles d'Indiens qui lui avait volé des chevaux, et garde pour lui la seule survivante, une jeune femme d'une grande beauté. Cette dernière, qui le hait, se rapproche petit à petit de Sandy, qui lui témoigne attention et tendresse. La rivalité des deux hommes ne fait que s'envenimer...
L'Indienne finit par accepter de fuir avec Sandy
. De rage, Charles abat le vieux “Jambe de Bois”, un ami des deux associés qui a tenté de le retenir, puis se lance à la poursuite du couple.
Il finit par rejoindre les deux fugitifs alors qu'ils se sont terrés dans une caverne de haute montagne. Charles
provoque Sandy en duel; ce dernier reste dans sa cachette. Au matin, il découvrira le corps de son associé, mort de froid durant la nuit.



A propos du film

L'oeuvre de Richard Brooks est principalement l'affrontement entre deux conceptions de la vie, celle dure, mais rigoriste et humaniste, défendue par Stewart Granger, l'autre dure également, mais cruelle et dépourvue de tout sens moral, pronée par Robert taylor. Au centre de ce conflit, le bison, la chasse au bison. Celui qui n'a pas vu la férocité avec laquelle Taylor décime des troupeaux entiers de bisons ne peut véritablement se faire une idée de ce qu'est la rage de tuer. Richard Brooks filme cet antagonisme sans pitié avec une maîtrise époustouflante tandis que Robert Taylor démontre qu'il était un grand comédien dans ce que l'on peut, ce que l'on doit même considérer comme son meilleur rôle.



Acheter le film en dvd

La Dernière chasse



<Précédent - Suivant>




Anecdotes

Lieux de tournage:
Parc national des Badlands, de l'intérieur,  Dakota du Sud, Etats-Unis
Custer State Park - 13329 US Highway 16A, Custer, Dakota du Sud, Etats-Unis
Sylvan Lake, au Dakota du Sud, Etats-Unis


Comme indiqué en début de film, les scènes mettant en scène un troupeau de bisons ont été filmées dans un Parc National américain. Les tirs mortels sur les animaux sont bien réels, filmés lors d’opérations de réduction du troupeau par des tireurs agents de l’Etat Fédéral.


Richard Brooks se déclara insatisfait du film, ses intentions étaient trop ambitieuses : “J’ai travaillé avec beaucoup d'enthousiasme au scénario, mais l'histoire n'a pas donné tout ce que j'en attendais : c'était un film difficile à faire, mais il aurait pu être remarquable. C'était d'une honnêteté si brutale qu'en Amérique, personne n'a été le voir : il y a chez nous des millions de chasseurs qui n'ont pu supporter de voir ce film, parce qu'ils se sont rendu compte que des chasseurs ont massacré les bisons, sauvagement massacré seize millions de bisons, et non pas comme les Indiens pour en manger la viande, mais pour les peaux, pour toucher deux dollars par peau. Ce devrait être une histoire géante, à la mesure d'une époque où il y avait des géants en Amérique,: alors que le pays était en pleine évolution, en massacrant les bisons, ils massacraient en un sens leur avenir, parce qu'ils gaspillaient les richesses dont ils étaient comblés. Je regrette d'avoir raté ce film.” (“Les Cahiers du Cinéma” n° 92, février 1959.)


Tourné dans le parc national de Custer (Dakota du Nord), les US National Monuments à Badlands et dans les Black Hills (Dakota du Sud), La dernière chasse fut le premier western de Richard Brooks. Il en tournera deux autres : Les professionnels (The Professionals, 1966) et La chevauchée sauvage (Bite the Bullet, 1975).


À l’origine, c’est Anne Bancroft qui devait tenir le rôle de l’Indienne, mais elle se blessa dès le début du tournage et fut remplacée par Debra Paget.

On remarque, dans le rôle d'un Indien qui a opté pour la civilisation des Blancs, le jeune Russ Tamblyn
, qui deviendra un excellent danseur et trouvera son rôle le plus célèbre dans WEST SIDE STORY (1961).


Extrait du film en V.O.
 
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu