La charge de la 8ème brigade - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

La charge de la 8ème brigade

La charge de la 8ème brigade (A distant trumpet, 1964)
Galerie photos
Votre appréciation du film
Imprimer
Contact



LA CHARGE DE LA 8ème BRIGADE



Réalisateur : Raoul Walsh
Acteurs : Troy Donahue (Lieutenant Matthew Hazard), Suzanne Pleshette (Kitty Mainwarring), Diane McBain (Laura Frelief), William Reynolds (Lieutenant Teddy Mainwarring), Claude Akins (Seely Jones), James Gregory (Général Alexander Upton Quaint), Kent Smith (Le secrétaire de la guerre), Judson Pratt (Capitaine Cedric Gray).
Scénario : John Twist, Richard Fielder, Albert Beich - D'après un roman de Paul Horgan
Photographie : William H. Clothier
Musique : Max Steiner
Montage : David Wages
Décors : William L. Kuehl
Costumes : Howard Shoup
Production : William H. Wright pour Warner Bros Pictures
Durée : 1 Heure 57 minutes
Genre : Western
Année : 1964
Titre original : A Distant Trumpet




Résumé du film

En 1882, les troupes américaines luttent contre les Apaches de l'Arizona qui franchissent souvent la frontière du Mexique où ils se sont réfugiés. C'est dans cette zone où opère la 8e brigade de cavalerie, au Fort Delivery, qu'est affecté le jeune sous-lieutenant Matthew Hazard, frais émoulu de West-Point. Le fort est commandé par le lieutenant Théodore Mainwaring qui est accompagné de sa jeune femme, Kitty. Dès son arrivée, le jeune sous-lieutenant s'efforce de rétablir la discipline plus ou moins relâchée et de pousser l'entraînement des hommes en vue des combats futurs.



A propos du film

Chant du cygne de Raoul Walsh, La charge de la 8ème brigade date de 1964 et, comble de modernisme pour ce vieux cinéaste classique, annonce le désenchantement et la tristesse du western contemporain. Le titre original, lui-même, se veut feutré. Walsh nous montre la vie de garnison et les différents problèmes à la fois de nature professionnels et privée d'un jeune lieutenant, au milieu de la menace indienne qui pèse sur le fort. Comme à son habitude il construit son film par petites touches, à l'aide de notations discrètes mais dans la séquence suivante, brosse une vigoureuse scène de bataille, sans jamais oublier que son cinéma à lui, c'est celui de l'action. Walsh ne connaît pas l'écran vide. Et lorsque l'on songe que ce film fut son dernier,  on a subitement envie de revoir toute son oeuvre.



Acheter le film en dvd

La charge de la 8ème brigade





<Précédent - Suivant>


+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu