La bataille de San-Sebastian - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

La bataille de San-Sebastian

La bataille de San Sébastian (Guns for San-Sebastian, 1968)
Galerie photos
Votre avis sur ce film
Imprimer


LA BATAILLE DE SAN SEBASTIAN

Réalisateur : Henri VERNEUIL
Acteurs : Anthony QUINN, Anjanette COMER, Charles BRONSON, Sam JAFFE, Silvia PINAL, Jorge MARTINEZ De HOYOS, Jaime FERNÁNDEZ, Rosa FURMAN, Leon ASKIN, José CHAVEZ, Ivan DESNY, Fernand GRAVEY, Pedro ARMENDARIZ Jr., Jorge RUSSEK, Aurora CLAVEL, Julio ALDAMA, José Ángel ESPINOSA, Pancho CÓRDOVA, Enrique LUCERO, Chano URUETA, Noé MURAYAMA, Guillermo HERNÁNDEZ, Francisco REIGUERA, Carlos Berriochea, Armando Acosta, Guy FOX, Rico LÓPEZ, et avec : Emilio FERNÁNDEZ., Voix du narrateur : Paul FREES
Scénario : James R. WEBB - D'après le roman de William BARBY FLAHERTY  
Photographie : Armand THIRARD, Metrocolor
Musique : Ennio MORRICONE
Montage : Françoise BONNOT
Effets spéciaux : Lee ZAVITZ
Décors : Robert CLAVEL - Roberto SILVA
Costumes : Yvonne WOOD
Producteur : Jacques BAR
Maison de production : MGM Metro Goldwyn Mayer, C.I.P.R.A Compagnie Internationale de Production, Filmes
Distributeur France : MGM Metro Goldwyn Mayer
Distributeur International : Alpherat S.p.a.
Année : 1967  
Genre : Western
Pays : France, Italie, Mexique
Durée : 1 H 50
Titre original : La Bataille de San Sebastian
Titre Etats-Unis : Guns of San Sebastian





Résumé du film


En 1750, un bandit mexicain est sauvé par un homme d'église, Ce dernier est tué par les indiens Yaquis, le bandit décide alors d'usurper l'identité du prêtre.



A propos du film

Ce western se distingue d'à peu-près tous les autres par l'époque où il est situé, le XVIIIème siècle. Par ailleurs, sa consonnance religieuse bien française (un miracle est une illusion) est absolument à l'opposé de la production américaine (où Dieu est toujours actif aux côtés du héros).

Si l'argument de départ, la défense d'un village rançonné par des bandits, rappelle très fortement celui des 7 Samouraïs et, par voie de conséquence, des 7 Mercenaires, le film de Verneuil a un thème et une intrigue plus riches (la religion et l'État, Alastray est leur ennemi mais sait aussi en tirer parti : des événements extérieurs au village seront en fait décisifs) et une conclusion nettement plus pessimiste (finalement, rien ne changera).

Après La 25° heure, et avec le même interprète, Anthony Quinn, Henri Verneuil est à nouveau à la tête dune grande production internationale à capitaux américains, à propos de laquelle certains évoquèrent Les sept mercenaires, basés sur le récit identique d'une défense de villageois au Mexique et tournés dans les mêmes décors, à Durango. Acteur commun aux deux films, Charles Bronson passe ici dans le camp des bandits. Ce film, le dernier de Fernand Gravey, réunit également Rosa Furman et Aurora Clavel tout comme un autre film francais, Le rapace, de José Giovanni (1967).




Acheter le film en dvd


La bataille de San sebastian   



<Précédent - Suivant>

La bataille de San Sébastian (Guns for San-Sebastian, 1968) Bande annonce V.O.
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu