L'homme des vallées perdues - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

L'homme des vallées perdues


L'homme des vallées perdues

Réalisateur : George Stevens
Acteurs : Alan Ladd (Shane), Van Heflin (Joe Starret), Jean Arthur (Marian Starret), Brandon de Wilde (Joey Starret), Jack Palance (Jack Wilson), Ben Johnson (Chris Calloway), Emile Meyer (Rufus Ryker), Edgar Buchanan (Fred Lewis), Elisha Cook Jr. (Frank "Stonewall" Torrey), Edith Evanson (Mrs. Shipstead).
Scénario : A.B.Guthrie Jr. - D'après le roman de Jack Schaefer
Photographie : Loyal Griggs, Irmin Roberts, Col. Richard Mueller - Couleurs (Technicolor) - 1,85:1 - 35 mm
Musique : Victor Young
Montage : William Hornbeck, Tom McDoo
Direction artistique : Cedric Gibbons et autres
Décors : Hal Pereira, Walter Tyler, Emile Kuri
Costumes : Edith Head
Effets visuels : Farciot Edouart et Gordon Jennings
Producteur : George Stevens
Maison de production et de distribution : Paramount Pictures
Pays : USA
Genre : western
Année : 1953
Durée : 1h58
Titre original : Shane




Résumé du film


En été 1889, un cowboy solitaire (ancien chasseur de prime), Shane (Alan Ladd) arrive dans une petite vallée du Wyoming. Il fait halte dans une ferme où vit paisiblement la famille Starret : Joe (Van Heflin), Marian, son épouse (Jean Arthur) et leur fils de 10 ans Joey (Brandon de Wilde). Marian est attirée par le charme mystérieux du nouveau venu; quant au jeune Joey, il est tout simplement subjugué et fasciné par cet homme très habile au pistolet et qu'il vénère comme un héros. Dans un premier temps, Shane aidera la famille Starret pour les travaux de la ferme. Ensuite, Shane prêtera main forte aux fermiers du voisinage dans leur lutte contre les ranchers dirigés par Ryker (Emile Meyer). Ryker a déjà fait tuer un fermier en utilisant les services du tueur à gage Jack Wilson (Jack Palance). Le but de Ryker était de s'emparer des terres des cultivateurs. Voyant cela, Joe Starret décide d'affronter en duel Jack Wilson. Mais Shane réussit à convaincre Joe de ne pas tenir tête à Wilson...



A propos du film

Un couple de fermiers héberge un aventurier, Shane, dont ils ne savent rien. Immédiatement, parce qu'il aime secrètement l'épouse de son hôte et aussi à cause de l'admiration sans borne que lui voue le fils de la maison, Shane prend parti pour les fermiers constamment attaqués par une bande de coupe-jarrets aux ordre d'un certain Ryker qui convoite leurs terres.
Après l'assassinat d'un éleveur par un tueur à la solde de Ryker, le fermier veut affronter seul la bande de hors-la-loi. Shane l'en empêche, liquide lui-même les tueurs et leur chef et, grièvement blessé, meurt en solitaire.
Ce très beau scénario dû au spécialiste A.B. Guthrie a été brillamment mis en scène par George Stevens, l'un des grands couturiers hollywoodiens mais dont le western n'était pas la spécialité.
Stevens bâtit son oeuvre avant tout sur la description psychologique des personnages, en particulier Shane, sobrement maissolidement campé par Alan Ladd dont c'est certainement l'un des plus beaux rôles. Ce parti pris qui ne va d'ailleurs pas sans une certaine lenteur, fait abusivement crier au génie les intellectuels de tout poil.
Si le film a incontestablement apporté un ton et un sang neuf au western, il n'en a pas pour autant boulversé les données d'un genre longtemps vivace.
Ceci dit, les mérites de George Stevens sont grands et le film est effectivement un très grand western et même un très grand film tout simplement.
En ce qui concerne le personnage de Shane, Stevens a parfaitement su transcrire son côté solitaire et taciturne et faire ressortir ses multiples facettes.
Il est également parvenu à une très juste peinture de la vie rurale trouée de drames soudains, par le truchement de décors extrêmement soignés et d'une étonnante vérité.
Le drame intérieur que vivent la plupart des protagonistes de l'histoire est émaillée de scènes de violence qui renforcent, par leur fulgurance, la paix apparente des sites qu'une photographie superbe a magnifiquement saisi.
Enfin, au niveau de l'interprétation remarquable, il faut reconnaître que Jack Palance est étonnant dans le rôle de l'inquiétant tueur sadique tout de noir vêtu.




Acheter L'homme des vallées perdues en dvd

L'Homme des vallées perdues



<Précédent - Suivant>



L'homme des vallée perdues (Shane, 1953)
Galerie photos
Votre vote pour le film
Imprimer
Contact


Bande annonce Shane, l'homme des vallées perdues VO
Vos commentaires sur le film
HTML Comment Box is loading comments...
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu