L'homme de Santa Fe - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

L'homme de Santa Fe

L'homme de Santa Fe


Réalisateur : Lesley Selander   
Acteurs : Rod Cameron (Steve Llewellyn), Cathy Downs (Sharon Lynch), Johnny Mack Brown (Sherif Ord Keown), Raymond Walburn (Docteur McKenna), Alan Hale Jr. (Chris Christofferson), Morris Ankrum (Hal Fenton), Jonathan Hale (Charlie Bissel), Harry Woods (Sam Dreen), Marlo Dwyer (Jennie Westfall), Riley Colline (Randee Fenton), Jeff York (Curley), Stanley Andrews (Pete Lynch), Jack Ingram (Jack), Myron Healey (Les McCambridge), Tristram Coffin (John Devore), Rory Mallinson (Jim Westfall), Felipe Turich (Manuel), George J. Lewis (Diego), Lee Tung Foo (Lin).
Scénario : Thomas W. Blackburn
Photographie : Harry Neumann   
Musique : Edward J. Kay
Son : John K. Kean  
Montage : Otho Lovering   
Direction artistique : Dave Milton  
Décorateur : Raymond Boltz Jr., Vin Taylor   
Maquillage : Sally Berkeley : coiffeuse
                 Louis Phillipi  : maquillage
Producteur : Scott R. Dunlap
Genre : Western
Année : 1950
Durée : 1 H 22
Pays : USA
Titre original : Short Grass





Résumé du film


Steve (Rod Cameron) est au Nouveau-Mexique. Il attend dans un bar la prochaine diligence. Un homme vient le provoquer mais l’individu est abattu par un troisième larron qui part avec Steve, non sans avoir emporté à l’insu de Steve, la caisse du magasin. Plus loin, ledit larron tente de tuer Steve, qui est le plus rapide, il abat son adversaire et empoche les dollars. Blessé lors de la fusillade, il est recueilli par Sharon (Cathy Downs), fille d’éleveur. Une idylle nait entre eux et Steve s’intègre bien, malgré les problèmes qu’il a avec les voisins de Sharon, qui veulent racheter ses terres. Poursuivi pour meurtre (le début du film), Steve est contraint de quitter la région et n'y revient que Cinq ans plus tard. Sharon ne l’a pas attendu, et la région est sous la coupe d’un méchant éleveur…




A propos du film


 Pour une production Monogram, c’est une production Monogram : c’est fauché comme les blés, le ranch Monogram est mis à contribution, la musique est quasi-inexistante, Selander tourne la fusillade finale dans une baraque : ‘fait tout noir, on n’y voit rien, pratique quand on a pas de moyens !
Voilà donc un western de série, qui contrairement aux Monogram habituels dure une heure vingt-deux ! Je m’y suis ennuyé assez vite mais bon, Rod n’est pas mal et assez dynamique lors des rares scènes d’action. Cela rehausse un peu le film. Mais Selander, qui tourne beaucoup avec Cameron à cette époque, semble s’être endormi pendant le tournage, ce qui nous donne une série Z.
Source: http://forum.westernmovies.fr/viewtopic.php?t=6429




<Précédent - Suivant>


L'homme de Santa Fe (Short grass, 1950)
Galerie photos
Votre vote pour le film
Imprimer
Contact


Vos commentaires sur le film
HTML Comment Box is loading comments...
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu