L'homme aux colts d'or - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

L'homme aux colts d'or

L'Homme aux colts d'or


Réalisateur : Edward Dmytryk
Acteurs : Henry Fonda (Clay Blaisedell), Richard Widmark (Johnny Gannon), Anthony Quinn (Tom Morgan), Dorothy Malone (Lily Dollar), Dolores Michaels (Jessie Marlow), DeForest Kelley (Curley Burne), Wallace Ford (Juge Holloway), Tom Drake (Abe McQuown), Richard Arlen (Bacon), Regis Toomey (Skinner), Don Beddoe (Dr Wagner).
Scénario : Robert Alan Arthur, d'après le roman de Oakley Hall
Photographie : Joseph MacDonald - Couleurs - 2,35:1 - Mono - 35mm
Musique : Leigh Harline
Montage : Jack W. Holmes
Décors : Stuart A. Reiss et Walter M. Scott
Costumes : Charles Le Maire
Production : Edward Dmytryk
Pays : États-Unis
Genre : Western
Durée : 2 H 02
Année : 1959
Titre original : Warlock



Résumé du film


Warlock, une petite ville de l'Ouest sauvage. Les hors-la-loi y règnent en maîtres, particulièrement la bande de McQuown. Pour s'en débarrasser, les habitants louent les services de Clay Blaisedell, un mercenaire armé de colts aux crosses en or et qu'accompagne un énigmatique adjoint, Tom Morgan. La tension monte encore d'un cran lorsque le shérif légitime, Johnny Gannon, entend rendre justice dans le respect de la loi. Face à McQuown et à sa horde de tueurs, il n'a cependant pas le choix: il doit s'allier à Blaisedell et Morgan...



A propos du film


Cinéaste torturé et tortueux, Edward Dmytryk a été marqué à jamais par l'inquisition MacCartyste des années cinquante, période de délation et de calomnie durant laquelle le réalisateur n'a pas toujours eu une attitude irréprochable.
Son oeuvre a subi le contrecoup de cette conduite peu flateuse. Si Ouragan sur le Caine nous montrait Humphrey Bogart, secoué de tics, craquer devant le tribunal militaire en rejetant sa faute sur les autres, Lhomme aux pistolets d'or nous présente une ronde étonnante de traîtrises, lâchetés et autres bassesses. Les héros du film ne sont jamais vierges de sentiments parfois répugnants souvent détestables. Le prévôt incarné avec sobriété et froideur même par Henry Fonda, ressemble davantage à un tueur à gages quà un redresseur de torts. Son ami de toujours, campé superbement par Anthony Quinn, est lui aussi tourmenté et velléitaire tandis que le shérif local interprété par Richard Widmark est trop naïf et trop idéaliste pour accomplir efficacement sa mission.
Dmytryk décortique à l'extrême les caractères de ses personnages et analyse avec la technique d'un médecin-légiste les comportements.
Nous ne sommes plus dans le domaine du western psychologique mais quasiment dans celui de la psychanalyse.
Cependant, ce parti pris ne nuit pas au plaisir que l'on peut prendre au film de Dmytryk. Il lui confère même un cachet des plus séduisant. Les héros sont morts mais le western lui, en sort grandi parce que renouvelé et enrichi.
Il n'en reste pas moins que L'homme aux colts d'or porte d'avantage la marque d'un auteur tourmenté à la recherche de lui-même que celle d'un illustrateur fidèle de la saga de l'Ouest.



Acheter L'homme aux colts d'or en dvd

L'Homme aux Colts d'or



<Précédent - Suivant>

L'homme aux colts d'or (Warlock, 1959)
Galerie photos
Votre note pour L'homme aux colts d'or
Imprimer
Contact


Bande annonce de L'homme aux colts d'or
Vos commentaires sur le film
HTML Comment Box is loading comments...
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu