L'héritage de la colère - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

L'héritage de la colère


L'Héritage de la colère


Réalisateur : Richard BARTLETT
Acteurs : Jock MAHONEY, Kim HUNTER, Tim HOVEY, Gene EVANS, Tom DRAKE, Lon CHANEY Jr., William CAMPBELL, Jeffrey STONE, James GLEASON, Judi MEREDITH, Phillip TERRY, Richard DEVON, Ian MacDONALD, Don MEGOWAN, Jimmy WAKELY, Rodney BELL, Franklyn FARNUM, Steve DARRELL, Nolan LEARY.
Scénario : Montgomery PITTMAN
Photographie : Philip H. LATHROP - 2.35 Cinémascope
Musique : Irving GERTZ, Herman STEIN
Montage : Patrick McCORMACK
Décors : Russell A. GAUSMAN, William P. TAPP
Producteur : Howie HORWITZ
Costumes : Morton HAACK
Année : 1958
Genre : Western
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 20
Titre original : Money, women and guns



Résumé du film


À la fin du XIXè siècle, dans l'Ouest américain. Sur le point de mourir, un prospecteur charge un détective de retrouver les quatre hommes auxquels il veut léguer sa fortune. Parmi eux se trouve un hors-la-loi qui a participé au meurtre du vieil homme.



A propos du film


Jock Mahoney dans L'Héritage de la colère incarne Ward Hogan, un célèbre marshall fédéral à la tenue grise immaculée et argentée. C'est un rôle de composition pour cet acteur qui va ainsi pouvoir mettre en avant sa pugnacité, son charme, son machisme (qui va trouver son maitre en la personne de Gene Evans plus fière que jamais), et sa méthode. C'est en effet un western un peu particulier de par sa structure.
L'intrigue est des plus classique : un prospecteur d'or esseulé est pris à partie par trois voleurs qui l'abattent (dans son malheur, il fait la peau à deux d'entre eux). Dans une scène farce, il écrit agonisant son testament sur une planche d'une caisse de dynamite. Il laisse trois cent mille dollars à répartir équitablement entre cinq hommes. Mais le testament ne serait pas parfait s'il ne comprenait un message voilé à défaut d'être codé. Il laisse entendre que son meurtrier est à chercher parmi les cinq bénéficiaires. Pour Ward Hogan c'est le début d'une longue enquête. Il rencontre les uns après les autres les heureux légataires. Tous sont d'une manière ou d'une autre sur la voie de la rédemption. Ils ont des penchants criminels qu'ils ont ou pas assouvi. L'argent ainsi obtenu leur permettra de retrouver le bon chemin. Le message est simple et souffre beaucoup de contestations. Mais pour le spectateur, le premier tiers du film est, lui, un chemin de croix. Tout se répète inlassablement sans même de génie de réalisation. Et pourtant, comme le disent à l'unisson Patrick Brion et Bertrand Tavernier, Richard Bartlett a signé Joe Dakota. Peu à peu cependant la caméra se décrispe, les acteurs en font de même et le scénario se détend d'autant mieux sans être d'une originalité folle. L'empirisme a du bon, mais aussi une fin. Le coupable sera évidemment la cinquième victime, qui sera reconnue par un stratagème plutôt intéressant dans un western, qui fait penser comme l'indique la jaquette à Agatha Christie, et qui nous laisse une bonne impression malgré un début bancal.



Acheter L'héritage de la colère en dvd

L'Héritage de la colère



<Précédent - Suivant>





L'héritage de la colère (Money, Women and Guns, 1959)
Galerie photos
Votre vote pour le film
Imprimer
Contact


Vos commentaires sur le film
HTML Comment Box is loading comments...
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu