L'attaque du fort Douglas - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

L'attaque du fort Douglas

L'attaque du fort Douglas (Mohawk, 1956)
Votre avis sur ce film
Imprimer
Contact


L'attaque de Fort Douglas

Réalisateur : Kurt NEUMANN
Interprétation : Scott BRADY, Rita GAM, Neville BRAND, Lori NELSON, Allison HAYES, Ted DE CORSIA, John HOYT, Rhys WILLIAMS, Barbara JO ALLEN, John HUDSON
Paul LUKATHER
Scénario : Maurice GERATHY, Milton KRIMS
Chef opérateur : Karl STRUSS, Pathécolor
Musique :  Edward L. ALPERSON Jr.
Montage : William B. MURPHY
Année : 1956
Genre : Western
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 15
Titre original : Mohawk




L'histoire

Jonathan Adams, un jeune peintre, a fui la civilisation pour s’installer à Fort Douglas, étant ainsi plus proche de la nature et des indiens qui l’inspirent pour ses tableaux. Alors que sa fiancée Cynthia arrive à l’improviste, le surprenant avec une jeune indienne, le trafiquant d’armes Butler anime les hostilités des indiens contre les colons afin de vendre ses armes. La tension monte et Adams se retrouve au milieu d’un conflit qu’il n’a pas souhaité.



A propos du film

Fort assiégé, indiens belliqueux, militaires valeureux, le tout orchestré par un tâcheron touche-à-tout dont les meilleurs films ne sont - de toute évidence - pas des westerns.

Les quelques bonnes idées du film se trouvent malheureusement gâchées par le manque d’investissement de Kurt Neumann à la réalisation. Sans doute écoeuré par le fait de devoir piller l’œuvre d’un autre, le cinéaste semble se préoccuper comme d’une guigne de ce qu’il met en image. Avec une mollesse et une paresse rarement égalées, il enchaîne les plans les plus basiques, se contentant de servir la soupe aux acteurs – plutôt bons d’ailleurs – et aux dialogues. N’essayant même pas de faire illusion lors des raccords ratés avec le métrage de Ford, Neumann a encaissé son chèque sans chercher à tirer quelque chose de valable d’un postulat de départ éventé. Si l’on reste tout de même en éveil devant ce western médiocre, c’est uniquement grâce à la truculence de Scott Brady (Johnny Guitare), à la sensualité de Rita Gam (Le roi des rois) ou encore au rire inévitable que provoquent les indiens – pauvres caricatures affublées de peintures de guerre ridicules et de tenues tout aussi fantasques. Cette série B insipide est donc un monument kitsch qui n’a rien d’un incontournable.



Acheter le film en dvd

L'attaque de fort douglas





<Précédent - Suivant>




Extrait du film Mohawk 1956 V.O.
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu