Fureur Apache - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Fureur Apache

FUREUR APACHE


Réalisateur : Robert Aldrich
Acteurs : Burt Lancaster, Bruce Davidson, Jorge Luke, Richard Jaeckel, Joaquin Martinez, Lloyd Bochner, Karl Swenson, Douglass Watson, Dran Hamilton, John Pearce, Gladys Holland, Margaret Fairchild, Aimée Eccles, Richard Bull, Otto Reichow, Dean Smith
Scénario : Alan Sharp
Photographie : Joseph F. Biroc - 35 mm (Sphérique) - 1.85:1
Montage : Michael Luciano
Musique : Frank De Vol
Décorateur : John McCarthy Jr.
Direction artistique : James Dowell Vance
Producteurs : Carter DeHaven, Alan Sharp, Harold Hecht, Burt Lancaster
Maisons de Production : Universal Pictures - The Associates & Aldrich Company - De Haven Productions
Pays : Etats-Unis
Genre : Western
Durée : 1 h 45
Année : 1972
Titre original : Ulzana's Raid





Résumé du film

Dix Apaches Chiricahuas s'échappent de leur réserve et organisent, avec leur chef Ulzana, un raid sanguinaire chez les fermiers américains installés sur leur ancien territoire. Un vieux scout blanc, McIntosh, prend la tête d'un détachement militaire chargé de faire cesser ce massacre. Ils arrivent dans une ferme dont le propriétaire a été torturé, le fils épargné. Les Apaches tuent la mère et lui arrachent le coeur. Le guide Indien déjoue les ruses des Apaches et réussit à abattre Ulzana. McIntosh est blessé à mort dans la bataille finale et beaucoup de soldats sont tués...



A propos du film


De l'Aldrich dernière manière. Celle des Douze salopards et de Trop tard pour les héros. On aime ou on déteste. Il n'y a pas de demi-mesure. C'est le règne de la violence, de l'hémoglobine et de la cruauté. Aldrich impose sa marque de fabrique à ce western tonitruant, exalté comme un film de Peckinpah, sans en avoir pourtant les beautés formelles. Aldrich travaille avant tout à l'estomac. Il montre, en appuyant parfois (souvent diront certains) ses effets. Mais l'action est si bien menée, la mise en scène si dense et l'interprétation de Burt Lancaster si juste qu'on en vient à jeter son manuel d'histoire du cinéma aux orties et savourer ce film d'Aldrich comme il le mérite : c'est-à-dire un film d'action efficace donc réussi. Et fi des moralistes !



Acheter le dvd

fureur apache



<Précédent - Suivant>









Fureur Apache (Uzana's Raid, 1972)
Galerie photos
Votre vote pour le film
Imprimer
Contact


Anecdotes autour du film

Anecdotes autour du film

Fureur Apache se rapproche de Bronco Apache, tourné dix-huit ans plus tôt par le même réalisateur et avec le même comédien. On retrouve en effet le même contexte historique dans les deux films, où des Indiens se révoltent contre le traitement que leurs infligent les tuniques bleues. Alors que le premier film montre une bonne image des Indiens, le second les dépeint sans complaisance, comme des êtres sanguinaires, mais également comme très nobles.


Le western Fureur apache marque les retrouvailles du réalisateur Robert Aldrich et de l'acteur Burt Lancaster dix-huit ans après deux films du même genre, Vera Cruz et Bronco Apache. Les deux hommes se retrouveront une quatrième fois en 1977 avec le thriller L'Ultimatum des trois mercenaires. (1977)


A sa sortie, Fureur Apache provoqua une polémique, certains accusant le long-métrage de racisme, la manière dont les Apaches torturent leurs victimes étant pour certains traitée de manière complaisante. En retour, d'autres avancèrent que le réalisateur Robert Aldrich ne faisait que dépeindre des comportements dictés par le code de vie Indien, et que s'ils étaient brutaux, ceux-ci n'en possédaient pas moins de grandes qualités morales.


Dans Fureur Apache, Robert Aldrich dirige Richard Jaeckel, l'un de ses plus fidèles compagnons de route. Outre ce film, les deux hommes ont en effet travaillé sur pas moins de six autres films : Big leaguer, Attaque, Quatre du Texas, Les Douze Salopards, L'Ultimatum des trois mercenaires et Deux filles au tapis.


Avec Fureur Apache, Robert Aldrich confirme son goût pour le western, genre qu'il aborde de nombreuses fois (Bronco Apache, Vera Cruz avec Burt Lancaster à la production, ou encore El Perdido). Celui qui fut le premier cinéaste à posséder ses propres studios dans les années 60 est surtout connu pour le film de guerre Les Douze Salopards, qu'il signe en 1967. On lui doit aussi Attaque (1956), Sodome et Gomorrhe (1962) et le film policier En quatrieme vitesse (1955).


Avec Fureur Apache, Burt Lancaster agit à la fois en tant qu'acteur principal et producteur. Le long-métrage est l'une des six productions officielles de l'Américain qui, fort caractère, aurait officié à ce poste à de nombreuses autres reprises sans être crédité au générique. Parmi ses productions les plus célèbres, on retrouve Trapeze (1956), Le Vent de la plaine ou encore Le Grand Chantage (1957).

Pour un budget de 1,2 millions de dollars, le film a été tourné en seulement 7 semaines, soit 3 à 4 semaines de moins que la moyenne des films de Robert Aldrich.




Bande annonce + Extraits du film


Vos commentaires sur le film
HTML Comment Box is loading comments...
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu