Django le bâtard - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Django le bâtard

Django, le bâtard (Django il bastardo, 1969)
Votre vote pour le film
Imprimer
Acheter le film

DJANGO LE BÂTARD
(La Horde des salopards)



Réalisé par : Sergio Garrone
Avec : Anthony STEFFEN (Django), Paolo GOZLINO (Rod Murdok), Luciano ROSSI (sous le pseudo Lu KAMANTE) (Hugh / Jack Murdock), Teodoro CORRÀ (Williams), Jean LOUIS (Howard Ross), Carlo GADDI (Brett), Thomas RUDY (sous le pseudo Tomas RUDI) (Rowland), Lucia BOMEZ (La prostituée), Emy ROSSI SCOTTI (L'épouse d'Howard), Rada RASSIMOV (Alethea / Alida Murdock), Ennio BALBO (Le magasinier), Celso FARIA (Evans), Furio MENICONI (Shérif Reagan), Osiride PEVARELLO (Nick / Fuzzy)...
Scénariste(s) : Sergio GARRONE, Anthony STEFFEN
Chef opérateur :  Gino SANTINI, Techniscope, Technicolor, Format/Ratio : scope 2.35:1
Bande originale / Compositeur : Elsio MANCUSO, Vasili KOJUCHAROV
Montage : Cesare BIANCHINI
Effets spéciaux : Paolo RICCI
Décors : Giulia MAFAI
Costumes : Giulia MAFAI
Pays : Italie
Genre : WESTERN spaghetti
Durée : 1H47
Année de production : 1969
Titre original : Django il bastardo



Résumé du film


Un groupe de gradés a vendu son régiment à l'ennemi durant la guerre civile, parmi les hommes trahis seul Django a survécu. Plusieurs années passent avant que ce dernier ne se lance dans une vengeance sanglante contre ceux qui ont voulu causer sa mort. Tel le diable, Django revient d'entre les morts après avoir été sévèrement touché, pour exécuter sa vengeance...




Troisième long métrage et troisième western de Sergio Garrone, réalisé en 1969 où l’on comptait encore 38 nouveaux westerns italiens. Clint Eastwood venait de terminer sa trilogie avec Sergio Leone et entrait dans la légende. En 1968, Sergio Leone réalisait Il était une fois dans l’Ouest, premier de ses westerns sans Eastwood. En 1966, le personnage éponyme du film Django de Sergio Corbucci (le rôle titre était alors interprété par Franco Nero) avait rencontré un tel succès qu’il devint la source d’une franchise fructueuse. Et ainsi, sans plus attendre, la même année est réalisé Bravo Django de León Klimowsky (film attribué à Enzo G. Castellari et intitulé en italien Pochi dollari per Django) avec déjà Anthony Steffen dans le rôle de Django. Pour sa seconde interprétation dans le même rôle deux ans plus tard, Anthony Steffen prend à cœur ce rôle et cosigne le scénario original. Pour son interprétation, il s’inspire très fortement du hiératisme de Clint Eastwood ainsi que de Christopher Lee dans ses films d’horreur. Car en 1969 le western italien montrait déjà quelques signes de décadence ayant épuisé les ressources du genre, et c’est dans le fantastique que Sergio Garrone puise son inspiration en filmant Django, tel un mort-vivant.
Un western fantastique à voir uniquement pour les grands amateurs de Django, les amoureux de westerns en général, passez votre chemin.



Acheter le dvd du film

Django le bâtard

<Précédent - Suivant>

Le début du film
Vos commentaires sur le film
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu