Cat Ballou - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Cat Ballou

Cat Ballou (Cat Ballou, 1965)
Votre appréciation du film
Imprimer

CAT BALLOU


Réalisé par
: Elliot Silverstein
Avec : Jane Fonda, Lee Marvin,  Michael Callan, Dwayne Hickman, Nat 'King' Cole, Stubby Kaye, Tom Nardini, John Marley, Reginald Denny, Jay C. Flippen, Arthur Hunnicutt, Bruce Cabot, Burt Mustin, Paul Gilbert
Pays : Etats-Unis
Genre : Western humoristique
Durée : 1h36
Année : 1965
Production : Columbia Pictures Corporation, Harold Hecht Productions
Titre original : Cat Ballou



Résumé du film

La jolie Cat Ballou engage Shelleen, un tueur alcoolique, pour protéger la vie de son père. Rien n'y fait, et notre sage jeune fille se range du côté des hors-la-loi après avoir vengé son paternel. Le shérif étant complice des tueurs, elle se laisse arrêter. C'est son ange gardien imbibé de whisky qui la sauvera de la pendaison.



A propos du film

Un western humoristique très léger, Jane Fonda est très pétillante dans la peau de Cat Ballou et Lee Marvin à recu un Oscar pour ses deux rôles dans le film. Curieusement en V.F les voix des personnages sont doublés avec un accent américain et même Nat King Cole qui chante la ballade de Cat Ballou. Vraiment drôle. A voir.



Acheter le film en dvd

Cat Ballou



<Précédent - Suivant>



Anecdotes

Le roman original de Roy Chanslor était un western grave. Les éléments de la comédie ont été ajoutés pour le film.

Ann-Margret a été préssentie pour le rôle-titre mais elle a refusé.

Ce western parodique, par moments assez proche de la bande dessinée (le cheval ivre comme son maître qui croise ses pattes !) vaut surtout pour la double interprétation de Lee Marvin... grâce à laquelle il obtint l'Oscar du meilleur acteur. Cet Oscar devait considérablement changer sa carrière : après dix ans de petits et seconds rôles, il devenait soudain une star.

Quant à Jane Fonda, c'est encore l’époque de l'alternance de films français (avec Roger Vadim) et de films américains : LA POURSUITE IMPITOYABLE d'Arthur Penn, QUE VIENNE LA NUIT de Otto Preminger, etc. En 1969, ON ACHÈVE BIEN LES CHEVAUX de Sydney Pollack lui permettra de révéler ses possibilités d'actrice; sa carrière en sera changée radicalement (un Oscar en 1971 pour KLUTE).

Nat King Cole, chanteur de la balade qui commente l'action du film, fut un pianiste et chanteur très connu qui devait mourir peu après ce film.

Bruce Cabot, vieux “ routier ” du cinéma (tout comme Reginald Denny, Jay C. Flippen et Arthur Hunnicutt) sera le père de Jane Fonda dans LA POURSUITE IMPITOYABLE, l'année suivante.

Oscar du meilleur acteur pour Lee Marvin

 
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu