Blueberry - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Blueberry

Blueberry (Blueberry, l'expérience secrète, 2002)
Votre avis sur le film
Imprimer
 


BLUEBERRY, L'EXPÉRIENCE SECRÈTE



Réalisé par
: Jan Kounen
Avec : Vincent Cassel, Michael Madsen, Colm Meaney, Juliette Lewis, Terruera Morrison, Eddie Izzard, Tchéky Karyo, Djimon Hounsou, Ernest Borgnine, Vahina Giocante, François Levantal, Karl Braun, Dominique Bettenfeld, Nichole Hiltz, Richard Jones, Geoffrey Lewis, William Lightning, Hugh O’Conor, Antonio Monroy, Kateri Walker
Pays: France, Mexique, Royaume-Uni
Genre : Western, Fantastique
Durée : 2h04
Année: 2003
Production: A.J.O.Z. Films, La Petite Reine, Union Générale Cinématographique (UGC), TF1 Films Production, 120 Films, Crystalcreek Ltd., Ultra Films, TPS Star





Résumé du film

Mike Blueberry est marshall d'une petite ville tranquille à la frontière des terres indiennes. Tout bascule le jour où un mystérieux tueur, Wally Blount, transforme la bourgade en brasier. Il est à la recherche d'un trésor indien situé dans les montagnes sacrées. Blueberry part à sa poursuite, aidé par Runi, un chamane indien avec qui il a grandi. Les deux hommes doivent empêcher le tueur de pénétrer dans le sanctuaire. Mais là-bas, au coeur des montagnes sacrées, c'est aussi ses démons intérieurs que Blueberry devra combattre.



Anecdotes

Le long-métrage Blueberry est librement adapté de la bande dessinée créée par le duo formé de Jean-Michel Charlier et Jean Giraud, et plus précisément des volumes intitulés La Mine de l'Allemand perdu et Le Spectre aux balles d'or, issus du troisième cycle de la saga intitulé L'Or de la Sierra.

La bande-dessinée Blueberry, créée par Jean-Michel Charlier
et Jean Giraud en 1965, comporte 27 volumes divisés en dix cycles, le dernier épisode, OK Corral, étant paru en septembre 2003 aux éditions Dargaud. Jean Giraud revient sur la genèse de la bande-dessinée : "Nous nous sommes inspirés des westerns classiques, notamment ceux d'Anthony Mann comme L' Appat ou Du Sang dans le desert. Le côté technicolor avec plein de décors et de costumes. Blueberry, c'est vraiment une transposition du western hollywoodien en BD, et curieusement, c'est la seule BD du genre. Même les américains ne l'ont jamais fait !"

L'idée de Blueberry
est venu au réalisateur Jan Kounen juste après Dobermann, son premier film. "J'ai alors eu envie de faire un film sur le thème de l'expérience mystique", explique-t-il. "Mon idée n'était pas de créer une histoire totalement originale, mais de trouver un sujet existant autour de cette dimension. La structure initiale du film, je l'ai d'abord élaboré à partir du personnage de Fantomas : dans mon esprit, ce devait être un film de science-fiction."
Le Français se trouva alors dans une impasse et réalisa qu'il devait plutôt plonger vers l'essence-même de l'expérience mystique, dans les traditions. "C'est le chamanisme qui m'a alors le plus intéressé. Probablement parce qu'il correspondait aussi, assez fortement, à ma façon de filmer : je suis plutôt un cinéaste un peu baroque, pas vraiment un contemplatif... Avec le chamanisme, j'avais donc le sentiment de tenir un point de départ solide, il me restait à faire le lien avec une histoire, de préférence déjà existante. Et là, j'ai immédiatement pensée à la bande-dessinée Blueberry
."

Réaliser Blueberry a permis à Jan Kounen
de collaborer avec le dessinateur Jean Giraud, alias Moebius, l'auteur de la bande-dessinée éponyme qui a inspiré le film et dont il est l'un des plus fervents admirateurs. Et si les aventures de Blueberry ne comportent que très peu d'allusions au chamanisme, il n'en reste pas moins que l'oeuvre de Giraud sous le nom de Moebius comporte, elle, une grande part de mystère et de surnaturel.
"C'est un peu Jean Giraud
, au travers des oeuvres qu'il a réalisé en tant que Moebius, qui a fait mon "éducation mystique"", raconte Jan Kounen. "J'ai trouvé dans son oeuvre des visions et des mondes archétypaux qui ont eu sur moi beaucoup d'influence. Du coup, il y avait une sorte de logique à conjuguer dans un projet de cinéma tous les univers que Jean a créés. Et cela d'autant plus que l'univers du western m'attirait beaucoup : d'une part, parce que la veine mystqiue a été peu explorée dans un tel contexte, et d'autre part parce qu'il y a peu de réalisations très récentes dans ce domaine. Enfin, la période historique de la bande-dessinée m'a également beaucoup intéressée, une période où les cultures indiennes étaient encore en équilibre avec notre culture occidentale."

Avant que Jan Kounen
ne soit désigné pour réaliser le long-métrage Blueberry, Jean Giraud avait prévu de confier les commandes du projet au cinéaste américain Walter Hill (48 heures). Les deux hommes ont collaboré jusqu'à à un stade avancé avant que le projet ne capote et que Jean Giraud fasse la rencontre de Jan Kounen.

A l'instar de Dobermann
, le réalisateur Jan Kounen s'est donné un petit rôle devant la caméra dans Blueberry.

Après avoir écrit le script de Blueberry
, Jan Kounen s'est vite rendu compte que le chamanisme était encore quelque chose de très obscur pour lui et qu'il ne pourrait inclure cette notion dans le film sans effectuer des recherches supplémentaires. De nombreuses lectures ne lui ayant pas été suffisantes, il décida donc de partir seul à l'autre bout du monde afin de connaître le quotidien d'un chamane. Jan Kounen a effectué de nombreux voyages au Pérou et au Mexique qui lui ont permis de "découvrir de nouvelles réalités, de transformer sa vision des choses et de nourrir ainsi le scénario."

Blueberry
a demandé énormément d'investissement de la part de son acteur principal Vincent Cassel. Celui-ci a d'ailleurs lu de nombreux ouvrages sur le chamanisme, en particulier les livres de Carlos Castaneda. Sur le tournage du film, l'acteur a dû apprendre le Tepehuano, une langue indienne que seules mille personnes dans le monde pratiquent. Il s'est enfin astreint à un rude entraînement physique avec un coach texan, afin de monter parfaitement à cheval. Une implication dans le monde des cow-boys qui l'a amené à tuer lui-même un serpent à sonnettes qui faisait peur à un groupe de chevaux, serpent dont il a d'ailleurs conservé la queue !

Avant que Jan Kounen
ne fasse appel à son ami Vincent Cassel pour incarner Mike Blueberry, les noms de Willem Dafoe, Hugh Jackman et surtout Val Kilmer circulèrent pour le rôle-titre. Val Kilmer était en effet fortement impliqué dans le projet, mais une incompatibilité d'emploi du temps empêcha à la dernière minute l'Américain de tenir la vedette du western.
Les autres rôles de Blueberry
furent eux aussi sujets à quelques revirements de casting. Ainsi, Milla Jovovich était initialement pressentie pour incarner le rôle de Maria finalement dévolu à Juliette Lewis. Quant à Michael Madsen, il s'est présenté à Jan Kounen avec la ferme intention d'incarner Mike Blueberry, avant que le cinéaste ne lui fasse prendre conscience qu'il était parfait pour le rôle de Wally Blount.

"La culture indienne aborde des questions fondamentales comme celles de la nature, de la réalité, ou de la conscience de façon très sophistiquée qui, en comparaison, nous font vraiment apparaître comme des êtres primitifs. (...) Le chamanisme, c'est une science de l'esprit. Les Indiens d'Amazonie et du Mexique mettent en pratique cette technologie par l'entremise d'agents extérieurs : les plantes. Ce sont des agents bouleversants, littéralement, parcequ'ils nous font pénétrer un plan de réalité plus large, et aborder de façon différente la conscience de soi. Alors, la mort de votre identité vous apparaît comme une porte vers l'autre réalité. Voilà la réalité chamanique."

Le film a obtenu la médaille d'argent (avec mention spéciale) au festival du film fantastique de Suède en 2004.

Le budget du film est estimé à plus de 37 Millions d'euros, il est même annoncé 46 Millions d'euros (Dont 300.000 euros
pour les droits de la BD).

Source: http://westernland.free.fr/



Acheter le film en dvd

Blueberry, l'expérience secrète DVD



Blueberry, l'expérience secrète [Blu-ray]




<Précédent - Suivant>




 
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu