Bad company - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Bad company

Bad company 1972
Votre avis sur ce film
Imprimer



Bad company


Réalisé par
: Robert Benton
Acteurs : Jeff Bridges, Jim Davis, Barry Brown, David Huddleston, John Savage, Jerry Houser, Geoffrey Lewis, Ed Lauter, John Quade, Jean Allison, Joshua Hill Lewis, Ned Wertimer, Damon Cofer, Raymond Guth, Charles Tyner, Ted Gehring, John Boyd
Scénario : David NEWMAN, Robert BENTON
Producteur : Stanley R Jaff
Photographie : Gordon WILLIS
Musique : Harvey SCHMIDT
Genre : Western
Année : 1972
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 35
Titre original : Bad Company



Résumé

Pour échapper à l'armée de l'Union, Drew Dixon fuit vers le Missouri mais se retrouve bloqué par la pénurie des trains dont les places sont réservées pour les six mois a venir ..... Il fait alors la connaissance d'un looser, Jake Rumsey, qui tente de le dévaliser. Après une mémorable bagarre, il accepte de rejoindre la bande de ce dernier et la petite troupe part a l'aventure ....




A propos du film

    
    
Complètement passé inaperçu lors de sa sortie pour le moins feutrée en France, bad Company entre dans la lignée de ce qu'on a appelé - à tort ou à raison - le "nouveau western". Nouveau non par les thèmes au demeurant fort classiques qu'il aborde mais plutôt par le regard que pose les auteurs sur l'Ouest et sur les personnages qu'ils dépeignent.
    Robert benton nous conte ici l'histoire de Drew Dixon qui se lie d'amitié avec un jeune hors-la-loi après avoir déserté l'armée. En compagnie du jeune voyou, Dixon découvre que les chemins du vieil ouest sont pavés de mauvaises intentions et que la frontière entre la rapine et le meurtre est extrêmement ténue.
    l'ouest de Robert Benton n'a rien à voir avec celui des grands anciens. Jetés en pâture dans un univers pervers et en pleine déliquescence, les deux tristes héros de cette aventure n'ont rien des Errol Flynn ou John Wayne d'antan. On ne peut parler raisonnablement de western réaliste car le scénario reste néanmoins dans les limites du romanesque du genre mais certainement on peut voir dans Bad Company une nouvelle volonté de démysthifier le western en nous présentant des héros qui n'en sont pas vraiment, des représentants de l'ordre plus ou moins corrompus et en tout cas, plus soucieux de leur carrière personnelle que de l'ordre public. Même les rapports unissant les deux protagonistes de l'histoire sont présentés comme un peu gauches et mal affermis.
    Pourtant, il serait abusif de croire que ce film destructeur soit aussi terne que ce qu'il présente. Loin s'en faut.
    Benton soigne le rythme, allègre tant qu'il peut sa mise en scène et démontre qu'avec des idées et du talent, il peut lui aussi apporter sa contribution à un genre qui n'appartient finalement à personne, si ce n'est à ceux qui savent y voir ce qu'il faut y voir.
    On aura compris la tendresse éprouvée pour ce petit film solidement réalisé, lorsque les distributeurs voudront bien nous le montrer de nouveau.
    Mais ça c'est, comme dit l'autre, une autre histoire.



Acheter le film

Bad Company [Import USA Zone 1] V.O



<Précédent - Suivant>



Bande annonce du film Bad company V.O.
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu