Avec Django ça va saigner - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Avec Django ça va saigner

Avec Django ça va saigner (Quel caldo maledetto giorno di fuoco, 1968)
Galerie photos
Votre vote pour le film
Imprimer
Contact



Avec Django ça va saigner



Réalisateur : Paolo Bianchini
Acteurs : Robert Woods, John Ireland, Evelyn Stewart, Claudie Lange, Gerard Herter, Roberto Camardiel, Lewis Jordan, Ennio Balbo, Rada Rassimov, Georges Rigaud, Tom Felleghy, Ivan G. Scratuglia, Furio Meniconi, Fernando Bilbao, Antonio Alfonso
Scénario : Paolo Bianchini, Claudio Falloni, Franco Calderoni, José Luis Merino
Photographie : Francisco Marin
Musique : Piero piccioni  
Montage : Vicenzo Tomassi
Décors : Carlo Gentili
Producteurs : Edmondo Amati, Maurizio Amati, José Frade - Fida Cinematografica - Atlantida Films  
Genre : Western
Durée : 1 Heure 30 minutes
Année : 1968
Pays : Italie/Espagne
Titre original : Quel caldo maledetto giorno di fuoco






Résumé du film


Pendant la guerre de Sécession, l'ingénieur Richard Gatling termine la construction d'une mitrailleuse qui doit être utilisée par les armées nordistes. Lincoln met en place une mission secrète pour entrer en contact avec lui et récupérer l'arme. Mais l'opération tourne mal, les envoyés du président sont tués et Gatling enlevé en même temps que sa machine. Injustement soupçonné et emprisonné, le capitaine Tanner réussit à s'échapper. Il décide de tirer au clair cette affaire pour prouver son innocence. Tanner découvre alors que Tarpas, un redoutable hors-la-loi, est en possession de la mitrailleuse et qu'il entend la vendre au plus offrant...


A propos du film

Cet euro-western a une histoire captivante où se mêlent personnages hitoriques et fiction ; la guerre de Sécession, les intrigues politiques, des agents du gouvernement, et un travail de détective. Si vous aimez "Il Prezzo di Potere" (Le prix du pouvoir), vous aimerez probablement ce film.
Le film est agréable, assez élégant et affiche beaucoup d'invention à travers celui-ci; dans le même temps, nous devons composer avec un certains humour. Il est également très violent : le héros est traîné par un cheval, attaché à un arbre et roué de coups en masse, enterré vivant et ils ont tiré sur lui un grand nombre de fois (le moment le plus surprenant qui a été coupé pour la télévision, montre l'extraction d'une balle de sa main). Les scènes d'action sont vraiement bonnes avec ce héros qui réussi toujours à déjouer les plans des méchants et à sortir victorieux.
La partition musicale n'est pas l'une des plus grandes, mais elle est suffisamment appropriée pour un western spaghetti. La musique de Piero Piccioni est très jazz, et se double d'un son d'orgue très approprié.
John Ireland est le grand méchant avide qui cherche à extorquer de l'argent du Nord ainsi que du Sud en enlevant l'inventeur de la mitrailleuse et son arme prototype pour obtenir une rançon. C'est sa meilleure performance dans un western spaghetti. Robert Woods fait aussi un excellent travail. Il est presque aussi bon dans ce film que dans "Black Jack".
Un film à prendre en compte pour tout fan d'euro-western. Un film à voir si vous pouvez le trouver.

Source : http://taigong788.skyrock.com/2952715359-Avec-Django-ca-va-saigner.html



<Précédent - Suivant>


Vos commentaires sur le film
HTML Comment Box is loading comments...
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu