Au delà du Missouri - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Au delà du Missouri

Au delà du Missouri ( Across the wide Missouri, 1951)
Votre avis sur ce film
Imprimer
Contact



AU-DELÀ DU MISSOURI

Réalisateur : William A. Wellman
Acteurs : Clark Gable, John Hodiak, Ricardo Montalban, Adolphe Menjou, J. Carrol Naish, Jack Holt, Alan Napier, Richard Anderson, Maria Elena Marques, Timothy Carey
Scénario : Talbot Jennings - D'après une histoire de Talbot Jennings, Frank Cavett
Montage : John D. Dunning
Photographie : William C. Mellor
Musique : David Raksin
Costumes : Walter Plunkett
Maquillage : William Tuttle
Décors : Ralph S. Hurst, Edwin B. Willis
Direction artistique : James Basevi, Cedric Gibbons
Production : Metro-Goldwyn-Mayer (MGM)
Année : 1951
Pays : États-Unis
Genre : Western
Titre original : ACROSS THE WIDE MISSOURI






L'histoire


Vers 1830, Flint Mitchell, un trappeur accompagné d'une "brigade", découvre une région où pullulent les castors. Mais ceux-ci, située au-delà du Missouri, dans les territoires qui deviendront l'Idaho et le Montana, sont encore sous le contrôle des indiens. Mitchell épouse alors Kamiah, la fille du chef Bear Ghost afin de signer un traité avec les tribus environnantes. Les sentiments prennent le pas sur l'intérêt et le couple donne naissance à un fils. Mais un accident qui coûte la vie à Bear Ghost va entraîner une tragique spirale de violence entre les deux clans.



A propos du film

Laissez-vous donc prendre par la main par ce fabuleux conteur au débit tranquille et détendu que se révèle être ici William Wellman par l'intermédiaire de la voix chaude, posée et profonde d'Howard Keel. Il vous emmènera sans accélération, mais au contraire avec sérénité, découvrir cet hymne visuellement splendide à un territoire à l'époque toujours inviolé, où les contrées vierges (d'hommes blancs) et sans noms se situaient encore "Beyond the maps". On pourrait presque parler de western panthéiste, d'ode simple (mais pas simpliste) à un paradis perdu sans aucune odeur rance. En effet, ce fragile et bel équilibre qu'arrivent à trouver et trappeurs et Indiens est remis en cause par l'imbécilité des uns ne pensant qu'à la vengeance, alors que les autres par rancœur n'ont pas accepté que leur terre ait été foulée par des étrangers à leur nation. Le manichéisme n'est visiblement pas de la partie, cédant plutôt la place à l'intelligence, au calme, à la dignité et au respect (et à celui du spectateur par la même occasion). Superbe !
Source: Erick Maurel



Acheter le dvd

Au-delà du Missouri




<Précédent - Suivant>

Bande annonce du film V.O.
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu