Arizona Colt - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Arizona Colt

Arizona Colt (Arizona Colt, 1966)
Votre vote pour le film
Imprimer
Acheter le film sur Amazon


 ARIZONA COLt  


Réalisé par : Michele Lupo
avec : Giuliano Gemma (Arizona Colt), Fernando Sancho (Torrez Gordo Watch), Corinne Marchand (Jane), Nello Pazzafini (Kay / Clay (sous le nom Giovanni Pazzafini)), Andrea Bosic (Pedro / Pete)
Scénario : Ernesto Gastaldi, Luciano Martino
Musique : Francesco De Masi
Photographie : Guglielmo Mancori
Montage : Antonietta Zita
Direction artistique : Walter Patriarca
Son : Umberto Picistrelli
Pays : Italie, France
Genre : WESTERN
Durée : 1 H 58
Année : 1966
Titre original : Arizona Colt



Résumé du film


Quelque part dans l' Ouest américain, le hors-la-loi Gordon et sa bande font évader un groupe de prisonniers. Gordon leur propose de rejoindre sa bande ou aller mourir dans le désert. Arizona Colt préfère la seconde proposition, devenant ainsi le pire ennemi de Gordon, qui jure de le tuer dès qu'il se reverront. Seul, Arizona se dirige vers Blackstone City, la même destination que Gordon, qui a projeté de dévaliser la banque. Lorsque l'un des hommes de Gordon tue Dolores, une prostituée du saloon, Arizona offre ses services aux habitants de Blackstone City ; en échange de cinq-mille dollars et Jane, la soeur de Dolores, il accepte de tuer Gordon et ses hommes...



A propos du film




Premier western pour le réalisateur Michele Lupo, surtout connu pour ses peplums, mais essai concluant. Arizona Colt relève du western spaghetti à base de "anti-héros" transgressant volontiers la morale et la loi lorsque leurs propres intérêts l'exigent. Ceci dit, la particularité du personnage d'Arizona Colt provient de son aspect de jeune premier faux cul, avec un Giuliano Gemma au visage juvénile, très propre sur lui, affichant bien souvent un large sourire pour mieux faire s'écrouler les espoirs de tout ceux qui croyaient en lui, qu'ils soient bons ou méchants. C'est ainsi qu'il ridiculisera les bandits du début en "refléchissant à leur offre", ou encore qu'il se mettra à dos les villageois qu'il propose d'aider, moyennant 500 dollars ainsi... qu'une nuit avec la fille de l'un d'entre eux. Bien entendu, il n'en reste pas moins que le personnage, en dépit des crasses qu'il peut commettre, sera assimilé à un "gentil", compte tenu de la régulière opposition qu'il affiche face à l'espèce de horde sauvage qu'il croisera régulièrement. D'abord pour s'en libérer, puis pour défendre un village (et se taper l'une des villageoise, donc). Nous aurons ainsi droit à plusieurs confrontations directes, assez originales puisque bien souvent basées sur la personnalité d'Arizona Colt, très forte en ironie et en cynisme. Le contrecoup sera bien entendu qu'à force, toute la bande de "méchants" deviendra ridicule. L'un d'entre eux, un ivrogne, jouant double jeu, pourra également passer pour un sidekick de base, avec son agaçant cortège de lourdeurs. On pourra ceci dit largement passer outre ces défauts, puisque livrés à eux-mêmes, nos salauds retrouveront tout leur potentiel de sauvages un brin sadiques. Et les combats armés en eux-mêmes seront assez dynamiques, intervenant régulièrement et laissant en général pas mal de monde sur le carreau. Le summum restant la fin du film, superbe, qui utilise toute l'étendue du village et qui se termine en duel dans une fabrique de cercueil plongée dans le noir, ce qui permet non seulement d'entretenir l'ironie mordante mais qui laisse aussi libre court au réalisateur pour pratiquer quelques jeux de mise en scène fort bien vus.

Sur son ensemble, le film est plutôt tonique, riche en aventures, et se dote en outre d'une photographie très réussie, magnifiant bien comme il faut l'aridité du désert, via des profondeurs de champ rendues encore plus attractives par l'emploi d'un format scope adéquat. Bref, du bon boulot que ce Arizona Colt
.
Loïc Blavier le 15/03/2008



Acheter le film en dvd

Arizona Colt

Arizona colt

<Précédent - Suivant>




Bande annonce + extrait

Vos commentaires sur le film
HTML Comment Box is loading comments...
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu