Alvarez Kelly - Wild West Movies: le cinéma du far-west

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Alvarez Kelly

Alvarez Kelly (Alvarez Kelly, 1966)
Votre avis sur ce film
Imprimer
Contact
Acheter le film sur Amazon


Alvarez Kelly


Réalisation : Edward Dmytryk
Interprétation: William Holden, Richard Widmark, Janice Rule, Patrick O'Neil, Victoria Shaw, Roger C. Carmel, Harry Carey Jr., Richard Rust
Scénario : Franklin Coen, Elliott Arnold
Musique : Johnny Green
Photographie : Joseph MacDonald
Genre : Western
Pays : État-Unis
Année : 1966
Durée : 116 Min
Titre original : Alvarez Kelly






Résumé du film


En pleine guerre de Sécession, alors qu'il doit confier 5000 têtes de bétail aux nordistes, Alvarez Kelly est capturé sur son chemin par le colonel Tom Rossiter. Ses troupes étant affamées, Rossiter va obliger Kelly à lui livrer le troupeau, mais l'armée de Lincoln, déterminée à récupérer la marchandise, va tendre une embuscade spectaculaire à ses voleurs.


A propos du film


Inspiré d’un authentique fait d’armes – le « Beefsteak raid » mené en 1864 par le Major Général Wade Hampton, futur gouverneur de Caroline du Sud – l’originalité de cet « Alvarez Kelly » réside dans sa façon de traiter de la guerre sous un angle nouveau et inédit : celui du ravitaillement alimentaire. Car comme l’explique en substance le générique de départ : « pas de nourriture, pas d’hommes ; pas d’hommes, pas d’armée ». A l’instar de « La mission du commandant Lex » (André de Toth, 1952, avec Gary Cooper), dont il reprend en partie la thématique, le film trace sa voie à mi-chemin entre le film de guerre et le western. Ainsi, tout l’enjeu stratégique des deux camps n’est pas d’aboutir à une confrontation armée directe, mais au contraire de garder la main sur un convoi de bétail nécessaire à sa propre survie et surtout nécessaire pour affaiblir l’autre. Au milieu de tout cela, « Alvarez Kelly » est l’archétype du héros "Dmytrykien" : solitaire, libre-penseur, n’appartenant à aucun camp, il est méprisé autant par les yankees que par les confédérés qui lui reprochent de profiter de la guerre pour faire de juteuses affaires et prospérer. Se démarquant des autres films du genre (« Les cavaliers », « La mission du commandant Lex ») en prenant peu à peu le parti des sudistes (arrogants, les yankees imposent également un blocus qui met en péril les populations civiles du sud), le film se fait même trépident dans sa deuxième moitié, lorsque le héros est contraint d’accompagner ses ravisseurs en territoire ennemi avec pour mission de voler le troupeau et de le ramener au sud. Une folle mission qui se terminera par une impressionnante charge du bétail contre les yankees. L’autre point fort du film, c’est assurément la confrontation entre Kelly et Rossiter, son total opposé (celui-ci à tout sacrifié à la cause : sa promise, son œil, sa fortune). Portée par deux très grands acteurs (William Holden et Richard Widmarck), celle-ci est particulièrement savoureuse, d’autant qu’elle laisse un peu de place, par moment, à un second degré bienvenu (le débonnaire Alvarez Kelly est assez enclin au libertinage). Histoire de nous surprendre dans un dernier contrepied, celle-ci ne se terminera pas dans un duel sanglant mais par la reconnaissance d’une estime réciproque. Sous-estimé par certains puristes, « Alvarez Kelly » est pourtant un western original, bien rythmé et très plaisant, qui rappelle tout le savoir-faire et le talent d'Edward Dmytryk en la matière.
Source: http://lecinedeplatinoch.over-blog.fr/article-alvarez-kelly-88488707.html



Acheter le film en dvd

Alvarez Kelly





<Précédent - Suivant>

Bande annonce Alvarez Kelly V.O.
+
Référencement Professionel
Retourner au contenu | Retourner au menu